La Belgique et les Pays-Bas mettent fin à leur contribution aérienne en Irak et Syrie

Le général-major belge Frederik Vansina et le lieutenant-général néerlandais Dennis Luyt ont rendu une dernière visite à leurs troupes avant la fin de la mission (crédit-photo Belgian Air Force)

La mission des F-16 néerlandais et belges en Irak et Syrie se termine à la fin du mois après quatre ans d’opérations.

Le général-major Frederik Vansina, commandant de la Composante Air, et le lieutenant-général Dennis Luyt, commandant de la Luchtmacht néerlandaise, ont rendu visite à leurs troupes en Jordanie à l’occasion de Noël ce dimanche 23 décembre. Cette visite a été l’occasion pour les deux forces aériennes de marquer la fin de l’engagement de leurs troupes au sein de la coalition internationale à la fin de l’année après quatre ans d’une coopération inédite au sein de la coalition internationale.

Les Belges fournissaient un détachement de protection qui se composait d’une trentaine d’hommes (crédit-photo Belgian Air Force)

En septembre 2014, la Belgique et les Pays-Bas ont décidé d’envoyer des F-16 en Jordanie: 6 belges et 8 néerlandais à la demande de la coalition internationale dans le cadre de la lutte contre Daech. La mission belge a pris le nom d’opération Desert Falcon. Les six F-16 belges sont restés déployés durant neuf mois jusqu’en juillet 2015. La Belgique n’avait pas pu prolonger la mission de ses F-16 faute de moyens et avait conclu un accord avec les Pays-Bas pour effectuer des rotations. Auparavant, les deux pays avaient déjà mutualisé leurs moyens notamment dans les munitions et la maintenance. A partir de juillet 2015, la Composante Air belge a fourni un détachement de protection pour les F-16 néerlandais durant un an. En juillet 2016, six F-16 belges ont pris la relève des Néerlandais pour un an. En juin 2017, leur mission a été prolongée de six mois mais seulement pour quatre F-16 car les Pays-Bas ne pouvaient pas prendre la suite pour des raisons opérationnelles et techniques. La relève néerlandaise s’est effectuée en décembre 2017 pour un début d’opérations en janvier 2018.

La base Snow City en Jordanie d’où ont opéré les F-16 belges et néerlandais durant quatre ans (crédit-photo Sergent Jan Dijkstra/NL Defensie)

La Belgique et les Pays-Bas avaient leur base Snow City en Jordanie. La mission a évolué au cours de ses dernières années. Durant sa première phase, elle a surtout eu vocation à arrêter la progression de l’Etat Islamique en Irak. En 2016, elle s’est élargie à la Syrie. Durant son dernier déploiement, les F-16 néerlandais ont frappé essentiellement des plus petits objectifs comme des véhicules, des entrepôts ou des stocks de munition. Les F-16 belges auront effectué dans les 10.000 heures de vol durant tout le mandat tandis que leurs collègues néerlandais viennent de passer la barre des 11.000 heures de vol. Entre juillet 2016 et décembre 2017, les F-16 belges ont fourni 5% des efforts de la coalition internationale avec 605 missions à leur actif.

Les deux pays ont décidé de ne pas poursuivre la mission. Ayant déjà désengagé ses troupes terrestres d’Irak, la Belgique n’a pas particulièrement plus commenté cette décision. Pour les Pays-Bas, il s’agit de se concentrer désormais sur la transition entre le F-16 et le F-35. « Nous laissons notre tâche aérienne aux Américains ainsi qu’à d’autres pays de la coalition qui prendront le relais », a expliqué le lieutenant-colonel Rob, attaché de Défense néerlandais en Jordanie. Le redéploiement prendra deux mois et sera effectué par une unité de 30 réservistes du 10 Natres-bataljon jusqu’à mi-février 2019. C’est la première fois que l’armée néerlandaise déploie des réservistes dans une mission à l’étranger.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.