Le gouvernement lance le dossier du remplacement des véhicules Lynx

Un véhicule Lynx de l’armée belge au Mali en 2015 (crédit-photo Karen Bral/BE Défense)

Le gouvernement a lancé le dossier du remplacement des véhicules Lynx.

Le Conseil des ministres a donné son feu vert ce vendredi pour une procédure de marché public relatif à l’achat de 322 véhicules de commandement et de liaison, qui vont remplacer les 422 véhicules Lynx. Le marché comprendra aussi un contrat ouvert pluriannuel pour l’assistance technique. L’enveloppe globale, prévue par la vision stratégique, est de 125 millions d’euros. La livraison des nouveaux véhicules est prévue entre 2021 et 2025. Les véhicules seront retirés progressivement du service à partir de 2026.

Un blogueur belge sur les questions de Défense avait fait le tour d’horizon des potentiels candidats à savoir le Light Combat Tactical All-Terrain Vehicle américain d’Oshkosh Defense, le Mowag Eagle V de la société GDELS, l’Hawkei de Thales Australie, l’AMPV allemand de Rheinmetall/Krauss-Maffei Wegmann, le Sherpa Light et le Scarabée français d’Arquus ainsi que NMS 4×4 de l’entreprise turque Nurol Makina. Il semblerait assez logique que l’interaction avec le contrat CaMo (capacité motorisée) et le programme Scorpion joue un rôle dans le choix du remplaçant Lynx. Arquus et Thales auraient donc un créneau. D’autres partenariats européens pourraient aussi être envisagés. 

Entré en service en 2007, le véhicule Lynx n’a cessé d’être victime de dysfonctionnements et de pannes. Dernièrement, l’armée belge a mis temporairement hors-service 120 véhicules Lynx après qu’une inspection de la DGMR ait découvert des fissures sur le châssis de certains véhicules. Interrogé à ce sujet, le général-major Marc Thys, aujourd’hui à la tête de la Transition Team, avait indiqué que l’armée belge travaillait à une solution pour garder au moins 120 véhicules Lynx opérationnels dans les années à venir.

2 commentaires

  1. Ces  » Lynx » de l’ Armée Be. qui ne sont pas vieux mais que l’ armée ne veut plus ce qui revient à dire que c’était un mauvais choix et avions nous le droit de se tromper en période de restrictions budgétaires ??? Quels sont ces spécialistes qui ont orienté ce choix erroné ????

    J'aime

  2. « Dernièrement, l’armée belge a mis temporairement hors-service 120 véhicules Lynx après qu’une inspection de la DGMR ait découvert des fissures sur le châssis de certains véhicules.  »
    Si je me souviens bien la raison de ces fissures était l’allourdissement des véhicules en équipement non prévu au départ.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.