La nouvelle équipe chirurgicale d’opérations spéciales néerlandaise déployée pour la première fois lors de l’exercice Flintlock

La nouvelle équipe chirurgicale d’opérations spéciales néerlandaise a été déployée lors de l’exercice Flintlock (crédit-photo NL Defensie)

La nouvelle équipe chirurgicale d’opérations spéciales néerlandaise déployée pour la première fois lors de l’exercice Flintlock.

En octobre 2019, l’armée néerlandaise a lancé un projet-pilote d’une équipe chirurgicale d’opérations spéciales ou Special Operations Surgical Team (SOST). Elle veut renforcer les unités de soutien des forces spéciales néerlandaises des commandos (Korps Commandotroepen) au MARSOF (Netherlands Maritime Special Operations Forces). Cette équipe chirurgicale est composée de six personnes qui ne deviendront pas des opérateurs et elle gardera sa capacité médicale.

Le projet-pilote a atteint une nouvelle étape puisque cette équipe chirurgicale d’opérations spéciales a été déployée au Burkina Faso lors de l’exercice Flintlock, un exercice international en Afrique qui a lieu chaque année et rassemble les forces spéciales de pays occidentaux et africains. Le SOST a ainsi pu travailler dans un environnement contraignant et difficile avec des conditions réalistes. « Pendant que les commandos faisaient leur travail, le SOST a exécuté des scénarios avec des blessures d’entraînement comme par exemple quelqu’un blessé par balle ou victime d’une bombe en bordure de route », a expliqué le major Bram, impliqué dans le SOST du Commandement des opérations spéciales des Pays-Bas (NLD SOCOM). Le SOST a déjà pu faire un premier retour d’expérience notamment sur les équipements. « La plupart des choses se sont bien déroulées. Mais nous avons découvert que, par exemple, le transport d’articles médicaux, ainsi que de munitions et d’armes, impliquait des détails bureaucratiques nécessaires »,a-t-il précisé. L’équipe chirurgicale d’opérations spéciales doit encore passer par d’autres étapes nécessaires avant de pouvoir être déployé en opérations comme par exemple évoluer dans des opérations spéciales maritimes.

L’armée belge s’est déjà dotée d’une équipe chirurgicale d’opérations spéciales qu’elle a déployé en Irak en 2017 près de la ligne de front à Mossoul. En 2019, la Composante Médicale a engagé sa Special Operations Surgical Team au Niger dans le cadre de l’opération New Nero. Ce nouveau concept va se pérenniser au sein de la Défense belge car il lui permet d’avoir une valeur ajoutée auprès de ses partenaires.

3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.