La Belgique reprend la surveillance de l’espace aérien du Benelux

Les F-16 belges assurent depuis aujourd’hui la surveillance de l’espace aérien (crédit-photo BE Défense)

La Belgique reprend la surveillance de l’espace aérien du Benelux.

La Composante Air reprend à partir d’aujourd’hui la surveillance de l’espace aérien du Benelux à ses collègues néerlandais de la Luchtmacht. La tâche incombera aux F-16 du 2 Wing de la base de Florennes mais peut être assumée aussi par le 10 Wing de Kleine-Brogel. Pour les interceptions, elles sont gérées pour la Belgique et le Luxembourg depuis les radars du Control and Reporting Centre (CRC) de Glons et pour les Pays-Bas depuis la station de contrôle des opérations aériennes (AOCS) de Nieuw-Milligen.

Les Pays-Bas avaient repris cette mission à la Belgique en janvier dernier pour une durée de quatre mois. Les F-16 belges l’ont assuré entre septembre 2019 et janvier 2020, la dernière fois. Quant à la Composante Air belge, elle était également déployée en Lituanie dans le cadre de l’opération Baltic Air Policing de septembre 2019 et avril 2020.

Depuis janvier 2017 et l’entrée en vigueur du traité Renegade, les F-16 belges et néerlandais surveillent de façon alternative l’espace aérien du Benelux. Ils sont prêts à décoller 24H/24H pour effectuer une interception en cas d’intrusion d’avions civils ou militaires, présentant des dangers. Les avions sont autorisés à franchir le mur du son pour réaliser cette mission, rappelle la Défense.

2 commentaires

Laisser un commentaire