Le Luxembourg investira 200 millions d’euros dans le programme stratégique d’infrastructure de la NSPA

Le ministre de la Défense luxembourgeois François Bausch lors d’une visite de travail à la NSPA le 2 juillet dernier. Il était accompagné de de Nina Garcia, premier conseiller de gouvernement à la Direction de la défense, et Tom Köller, directeur de la défense. (crédit-photo Direction de la Défense LU)

Le Luxembourg investira 200 millions d’euros dans le programme stratégique d’infrastructure de la NSPA.

Le ministre de la Défense luxembourgeois a déposé dernièrement un projet de loi qui doit autoriser le gouvernement luxembourgeois à investir 200 millions d’euros dans le programme stratégique d’infrastructure de la NSPA, l’agence de soutien et d’achats de l’OTAN, basé à Capellen au Luxembourg. Cet investissement est prévu sur une période de 15 ans entre 2020 et 2035 et correspondra au 2/3 du montant total prévisionnel du plan qui s’élève à environ 318 millions d’euros. Ce programme stratégique d’infrastructure a été lancé en décembre 2017 car les locaux de la NSPA étaient vieillissants et éparpillés sur une quarantaine de bâtiments. Il doit se réaliser en 5 phases, la phase 1 ayant déjà débuté avec un financement en-dessous de 40 millions d’euros pour le Luxembourg. Le montant alloué est un plafond comprenant une réserve de 10% en cas d’aléas et d’imprévus.

Le plan final de la NSPA, une fois les travaux terminés

Par cet investissement conséquent, le gouvernement luxembourgeois veut continuer à être un partenaire de choix pour la NSPA en tant que pays-hôte. « La présence de la NSPA sur le territoire luxembourgeois confère une grande visibilité au Luxembourg au sein de l’OTAN et consolide son image en tant qu’allié engagé et pays hôte d’organisations internationales », explique le texte. L’agence de l’OTAN renforce aussi l’expertise de la Défense luxembourgeoise dans certains domaines techniques et joue un rôle dans la maintenance des équipements de l’armée luxembourgeoise. Les retombées sont aussi économiques pour le Luxembourg avec des contrats passés par la NSPA auprès d’entreprises luxembourgeoises pour un montant total de 24,5 millions d’euros par an entre 2015 et 2019. Inversement, le Luxembourg a réalisé des achats à hauteur de 38,5 millions d’euros par an auprès de la NSPA sur cette même période.

Tableau des dépenses prévues par le Luxembourg

Durant la crise du coronavirus de mars dernier, la NSPA a été sollicitée par le Luxembourg pour installer une structure d’accueil pour patients à côté du Centre hospitalier de Luxembourg (CHL). Elle a déployé une équipe technique avec du personnel et du matériel avec une mobilisation en moins de vingt-quatre heures.

Cet investissement sera financé par les crédits de la Direction de la Défense du Ministère des Affaires étrangères et européennes. Il sera comptabilisé au titre de l’effort de Défense fourni par le Luxembourg.

2 commentaires

Laisser un commentaire