La Belgique continuera de fournir un soutien EOD au Luxembourg en 2021

Le soutien du SEDEE belge au Luxembourg se poursuivra en 2021 (crédit-photo BE Défense)

La Belgique continuera de fournir un soutien EOD au Luxembourg en 2021.

Depuis le drame de Waldhof et le décès de deux sous-officiers luxembourgeois du SEDAL, l’adjudant-major Luc Derneden et l’adjudant-chef Mike van de Berg, dans l’explosion d’un obus de la Seconde Guerre mondiale en février 2019, le service de déminage belge aide le service de déminage luxembourgeois qui est en effectif réduit avec quatre militaires. Cette aide avait été officialisée par le gouvernement belge lors d’un conseil des ministres en avril 2019. Une équipe de trois démineurs belges a été déployée durant toute cette année.

Le budget des opérations 2021 de la Défense belge prévoit de poursuivre le soutien au Luxembourg avec la mise à disposition d’une équipe de trois démineurs. « Cette aide bilatérale sera fournie jusqu’au moment où le Luxembourg pourra à nouveau répondre de manière autonome à ses besoins territoriaux », explique le plan des opérations. La longue durée de ce soutien n’est pas exceptionnelle au vu de la durée de formation d’un sous-officier EOD.

En décembre 2019, le commandant du SEDEE belge, le lieutenant-colonel Gunther Haustrate, avait reçu le titre de caporal d’honneur de l’armée luxembourgeoise pour services exceptionnels rendus. Ce titre récompensait le soutien du service de déminage belge à ses homologues luxembourgeois.

Laisser un commentaire