Une dernière mission de six mois pour le Godetia avant son retrait du service

Le Godetia effectuera une dernière mission de six mois au sein de la flotte de déminage de l’OTAN (crédit-photo Composante Marine)

Une dernière mission de six mois pour le Godetia avant son retrait du service.

Depuis le début de l’année, le navire de commandement et de logistique Godetia avec 90 hommes d’équipage a intégré pour six mois le Standing NATO Mine Countermeasures Group 1 (SNMCMG1), la flotte de déminage de l’OTAN. Deux officiers belges feront également partie de l’état-major international de l’OTAN à laquelle du tête se trouve le capitaine de frégate néerlandais Jan Wijchers. « La coopération avec les Belges existe depuis 25 ans, lorsque nos états-majors navals opérationnels ont été intégrés dans un état-major, l’amiral Benelux (ABNL). Il est donc très courant qu’un personnel majoritairement néerlandais opère à partir d’une plateforme belge », explique-t-il sur le site de la Défense néerlandaise. Le Godetia avait effectué une mission similaire en 2018.

La flotte comprend également des chasseurs de mines néerlandais, belge, allemand, estonien et britannique. Durant cette mission, trois chasseurs de mines belges vont effectuer des rotations de deux mois: le Lobelia, le Crocus et le Primula.

 

Il s’agit du dernier déploiement opérationnel pour le Godetia qui sera retiré du service dans le courant de l’année. Le navire de la Marine est entré en service en 1966 et accumule donc 55 ans de navigation. Selon la Vision Stratégique, le navire ne sera pas remplacé car chaque nouveau chasseur de mine aura une capacité d’état-major suffisante à bord grâce aux modules de commandement et de contrôle avec une capacité de soutien logistique plus importante. « Pour les frégates multipurpose, notre pays compte sur le soutien de navires ravitailleurs et de navires logistiques de pays partenaires pendant les exercices et les engagements opérationnels », est-il écrit dans le document. La Belgique a l’intention de participer au Joint Logistic Support Ship néerlandais Zr. Ms. Karel Doorman, mis en service en 2015, avec du personnel, des moyens de fonctionnement et/ou un hélicoptère. Les Pays-Bas sont à la recherche de partenaires européens pour finaliser sa mise en œuvre opérationnelle et compléter ses deux autres tâches: le transport maritime stratégique et le soutien logistique depuis la mer. En 2016, un accord a déjà été signé avec l’Allemagne.

En janvier 2020, le capitaine de corvette Gianni Vangaever a pris le commandement du Godetia. Il sera donc le dernier commandant de ce navire historique de la Marine belge.

3 commentaires

  1. Plus de Frégates puisque à l’entretien pr. des années et qui sont elles déjà des  » occases  » de la marine de Défense néerlandaise ; les nouvelles ne seront pas livrées avant dix ans , plus de navire de Commandement , la base de Coxyde qui va disparaître et les NH 90 qui nous posent des problèmes de maintenance !
    N’en jetez plus et a force de compter sur les autres on bâti sur du sable.

Laisser un commentaire