Le Luxembourg se lance dans la cyberdéfense

La volonté de la Défense luxembourgeoise de se doter d’une capacité cyber se concrétise

Le Luxembourg se lance dans la cyberdéfense.

Après la Belgique qui vise la création d’une Composante Cyber d’ici 2025, son voisin du Luxembourg a présenté en fin de semaine dernière sa première stratégie de cyberdéfense afin de répondre aux nouvelles menaces. « L’accent sera mis sur l’amélioration des compétences de notre personnel, sur le renforcement de la résilience nationale dans le cyberespace, sur le soutien des capacités du secteur privé, sur nos engagements en matière de cyberdéfense au sein de l’UE et l’OTAN, et sur le renforcement de notre engagement avec nos Alliés et nos partenaires. Cela garantira une approche durablement soutenue afin d’intégrer la cyberdéfense au sein de la Défense luxembourgeoise », explique le communiqué. Cette stratégie a une durée de dix ans avec une mise à jour périodique.

Elle a plusieurs objectifs identifiés à long terme: une main d’œuvre qualifiée et motivée; une forte coopération nationale et internationale dans le domaine cyber; une cyberdéfense intégrée dans l’ensemble des activités, des actifs et de la culture de la Défense luxembourgeoise ainsi qu’un paysage « CyberFutures » cartographié avec des priorités identifiées et des programmes de recherche enclenchés. Cette nouvelle capacité, mise en place par la Direction de la Défense, servira également à l’armée luxembourgeoise afin d’accroître sa résilience tant au niveau national que dans les opérations.

Dans ce cadre, la NSPA, l’agence de soutien et d’achats de l’OTAN, a passé un contrat de trois ans en novembre dernier avec la société estonienne CybExer pour la Défense luxembourgeoise. CybExer fournira une plateforme de simulation « Luxembourg Cyber Range » qui permet de répliquer un environnement réel permettant aux équipes responsables pour la sécurité d’infrastructures IT de s’entrainer et développer leur expertise. Le contrat comprend également une série de formations dédiées ainsi que l’exploitation et la maintenance de la gamme tout au long de la période du contrat.

La mise en place de cette capacité cyberdéfense était inscrite dans le document présentant les « Lignes directrices de la défense luxembourgeoise 2025+ » afin de devenir une des défenses les plus sûres de l’OTAN et de l’UE en matière de cyberdéfense.

Strategie-de-cyberdefense-du-Luxembourg

4 commentaires

Laisser un commentaire