Huit candidats européens étaient sur les rangs pour remplacer l’Unimog et le Volvo

Sept entreprises européennes étaient sur les rangs pour remplacer l’Unimog et le Volvo en plus de DAF Trucks (crédit-photo BE Défense)

Huit candidats européens étaient sur les rangs pour remplacer l’Unimog et le Volvo.

En février dernier, la Défense avait annoncé que le constructeur automobile néerlandais DAF Trucks avait remporté le marché du remplacement des véhicules Unimog et des camions Volvo. L’annonce avait été retardée à cause du recours d’un concurrent devant le Conseil d’Etat.

Dans une réponse à un question du député MR Emmanuel Burton, la ministre Ludivine Dedonder a donné le nom des sept autres candidats. On compte deux entreprises belges avec Volvo Group Belgium, candidat à sa succession, et Scania Belgium, dont la maison-mère suédoise fournit le remplaçant des camions DAF de la Landmacht néerlandaise. Deux entreprise britanniques étaient sur les rangs: Jankel, qui avait remporté le marché pour le Fox Rapid Reaction Vehicle (RRV) et le Light Troop Transport Vehicle (LTTV) à destination du Special Operations Regiment, et Rygor Mercedes-Benz, la plus grosse concession de la marque allemande au Royaume-Uni. Les trois autres candidats sont l’italien Iveco, l’allemand Rheinmetall et le français Soframe, qui équipera les bataillons logistiques de la Composante Terre avec les nouveaux blindés (Combat et Protected Recovery Vehicles).

DAF fournira 879 camions en différentes versions à la Composante Terre et la Composante Médicale afin de remplacer les 831 Unimog et les 358 Volvo en fin de vie. Environ 50 camions Unimog resteront en service pour l’instruction. La livraison des nouveaux premiers véhicules aura lieu en 2022 et s’étalera jusqu’en 2026.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire