Les Pays-Bas recevront 20 nouveaux Chinook en 2021

Les deux premiers Chinook ont été livrés aux USA en juillet 2020 (crédit-photo NL Defensie)

Les Pays-Bas recevront 20 nouveaux Chinook en 2021. 

Le 7 septembre 2015, la ministre de la Défense néerlandaise Jeanine Hennis-Plasschaert annonçait le remplacement des 11 CH-47D par 14 nouveaux appareils de type CH-47F MYII CAAS (Common Avionics Architecture System, la version standard de l’armée américaine). Quant aux 6 CH-47F, il a été décidé de les moderniser via un programme spécial afin d’avoir une capacité standard de 20 hélicoptères. Ils ont été complètement démontés pour réaliser les modifications nécessaires. Plus de 2.500 pièces ont été réutilisées sur la ligne de production de Boeing. Les autres ont été vendus et certaines ont été gardées comme pièces de rechange. Selon le colonel Koen van Gogh, responsable du projet, ce choix a permis à la Défense d’économiser  environ 8 millions d’euros par appareil.

Le nouveau Chinook en bref (crédit-photo NL Defensie)

Un cockpit entièrement numérique

Ces nouveaux Chinook comprendront un système de gestion de cockpit entièrement numérique avec des systèmes de communication intégrés, des systèmes de navigation et un équipement d’autodéfense amélioré.  Le nouveau système de maintenance détectera l’usure à un stade précoce. Selon la Défense néerlandaise, cela permettra une maintenance plus précoce et plus ciblée et donc une plus grande disponibilité ainsi qu’une réduction des coûts.

Le premier nouveau Chinook a atterri le 14 avril 2021 à Gilze-Rijen (crédit-photo NL Defensie)

Une flotte complète de 20 appareils en 2021

En juillet 2020, les deux premiers Chinook de la Luchtmacht sont entrés en service à la base de l’armée américaine de Fort Hood. Le 298ème Escadron du Defense Helicopter Command a accueilli hier son premier Chinook à la base de Gilze-Rijen lors d’une cérémonie restreinte avec la présence de la secrétaire d’Etat à la Défense Barbara Visser. La livraison des hélicoptères de transport s’étalera jusqu’à la fin de l’année. Sur les 20 appareils, 15 seront stationnés aux Pays-Bas à Gilze-Rijen et les 5 autres à Fort Hood aux Etats-Unis au sein du 302ème escadron à des fins de formation et d’instruction.

Une transition perturbée par la Covid-19

L’arrivée de ce nouveau matériel a été perturbée par la pandémie Covid-19. L’équipe américaine, en charge du projet, n’a pas pu effectuer les tests d’acceptation de la capacité de simulation aux Pays-Bas. Le personnel néerlandais, qui devait se rendre aux Etats-Unis pour sa reconversion, a aussi été concerné par les restrictions de voyage. Les cours de conversion des pilotes et des mécaniciens prévus pour la seconde moitié de 2020 ont été annulés. Avec l’ajustement du calendrier, la date de la capacité opérationnelle initiale (IOC) devrait être repoussée de six mois.

Le Mali a été un théâtre d’opérations particulièrement exigeant et usant pour le Chinook (crédit-photo NL Defensie)

Une capacité d’hélicoptères de transport en augmentation

« Les hélicoptères de transport sont inestimables dans les opérations militaires. La capacité des hélicoptères de transport est rare, tant aux Pays-Bas qu’à l’étranger. Avec le remplacement et l’expansion de la flotte Chinook, les possibilités de formation, la déployabilité et la durabilité des forces armées augmenteront », s’est félicitée la Défense néerlandaise sur son site officiel. La durée d’exploitation de cette nouvelle flotte de Chinook est prévue pour 25 ans.

Les premiers Chinook, dont la Défense néerlandaise avait commandé 13 exemplaires, sont entrés en service en 1995. Entre 2008 et 2012, 6 CH-47F ont été acquis afin de compléter la flotte. Les Chinook ont été de toutes les opérations de la Luchtmacht ces dernières années: Bosnie, Irak, Afghanistan (2 appareils perdus) et le Mali, sa dernière mission avant son remplacement (2.550 heures de vol entre 2014 et 2017).

7 commentaires

  1. Les hollandais semblent avoir bien compris qu’avec un achat Européen ils en auraient eu pour vingt ans à attendre encore comme avec le fameux A400 M . Quant aux hélicos NH 90 plus personne n’ ose plus en parler ici ! !
    Cette commande traduit bien tout le réalisme de nos voisins du Nord où l’efficacité prime sur les achats politiques d’une hypothétique Armée EUropéenne .

Laisser un commentaire