Un bataillon belgo-luxembourgeois pourrait voir le jour

Militaires belges et luxembourgeois pourraient former un bataillon terrestre binational (crédit-photo eFP NATO)

Un bataillon belgo-luxembourgeois pourrait voir le jour.

Ces dernières années, les coopérations entre la Défense belge et l’armée luxembourgeoise sont de plus en plus nombreuses dans différents domaines. Elles pourraient atteindre un nouveau niveau avec la constitution d’un bataillon belge-luxembourgeois au sein de la Composante Terre. Interrogée par la députée socialiste Mélissa Hanus qui verrait d’un bon oeil une telle opportunité, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder a indiqué que le projet était à l’étude. Autre confirmation de ce projet en cours, le général Thierry Esser, Directeur de Cabinet adjoint au ministère de la Défense belge, et le colonel Pascal Ballinger, numéro 2 de l’armée luxembourgeoise, ont évoqué dernièrement le sujet sur Twitter sans entrer dans les détails.

 

Ce bataillon serait caserné au camp Lagland à Arlon. C’est l’un des principaux camps d’entraînement de l’armée belge, notamment pour les préparations aux opérations et l’entraînement en zones urbaines. L’armée luxembourgeoise l’utilise également. Les militaires luxembourgeois, déployés actuellement au Mali, y ont effectué leur préparation opérationnelle.

Une unité belgo-luxembourgeoise ne serait pas une première. L’unité Belgique – Luxembourg A400M (BNU A400M) gère la flotte de huit appareils, dont 7 belges et un luxembourgeois. En remontant plus loin, un Corps de Volontaires belgo-luxembourgeois est allé se battre en Corée en 1951.

Plus largement, on trouve des unités binationales dans d’autres pays voisins. A un niveau beaucoup plus grand, on pourrait parler de la Brigade franco-allemande créée en 1989 et placée sous le commandement de l’Eurocorps. Chez nos voisins du Nord, on a le 1er corps germano-néerlandais fondé en 1995 et qui sert de quartier général pour les opérations terrestres de l’OTAN.

4 commentaires

  1. Une addition de faiblesses ne fait pas une force, les allemands vont continuer à faire des engins du Génie à chenilles:
    https://blablachars.blogspot.com/2021/04/larmee-allemande-commande-44-engins-du.html

    Par ailleurs, ils parlent de mutualisation avec les anglais pour cette Arme.

    Dernièrement, « MM. Zimmer et Quin ont également évoqué le projet de faire du Panzerpionierbataillon 130 [une unité de la Bundeswehr relevant du génie] une formation germano-britannique à compter du 1er octobre 2021. »

    Tiré de cette source:
    http://www.opex360.com/2021/04/24/berlin-discute-du-futur-char-de-combat-franco-allemand-avec-londres

    Il y a également le développement des agences.

    Avez-vous aperçu l’uniforme de Frontex, dont les plus chauds partisans s’extasient en disant que c’est l’embryon d’une armée européenne?
    https://www.lopinion.fr/edition/international/uniforme-frontex-avancee-symbolique-vers-souverainete-europeenne-233649

    https://www.lefigaro.fr/international/fabrice-leggeri-le-patron-de-frontex-qui-ne-lache-rien-20210212

    Frontex s’est allié avec Airbus, qui utilisera des drones Heron 1:
    https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/lue-achete-des-drones-a-airbus-pour-reperer-les-bateaux-transportant-des-migrants/

    https://air-cosmos.com/article/le-heron-1-de-frontex-sinstalle-malte-24783

    L’agence FRONTEX veut aussi son propre Big Data…
    https://www.intelligenceonline.fr/grands-contrats/2021/04/07/apres-les-capteurs-frontex-se-tourne-vers-le-traitement-de-donnees-pour-son-renseignement,109656129-art

    Le trafic d’êtres humains en tout cas fait travailler beaucoup de monde, des milliards d’euros étant engloutis dans les multinationales de la sécurité et des États jusque là peu fréquentables:
    http://www.securiteinterieure.fr/2021/04/seulement-un-tiers-des-clandestins-sont.html

    https://www.liberation.fr/france/2012/10/01/claire-rodier-des-frontieres-qui-servent-a-generer-des-profits-financiers-et-ideologiques_850240/

    La Covid-19 n’a pas de passeport, mais les porteurs si…
    https://www.lefigaro.fr/international/bruno-tertrais-les-frontieres-ont-gagne-20210407

    Avec les progrès technologiques, la privatisation de la guerre et de la sécurité font également partie des risques qui guettent les armées, on le voit avec les américains où dans leurs opérations le nombre de mercenaires est supérieur à celui des soldats américains.

    Pour en revenir au domaine militaire, à terme, la crainte dans les armées et dans mon exemple celui de la Marine nationale:
    Le drone de surface fasse réduire le nombre de bâtiments, ce qui semble étudié:
    https://www.areion24.news/2021/02/09/drones-de-surface-la-solution-a-la-reduction-des-flottes%e2%80%89/

    Déjà, pour la détection des pollutions et les bateaux en détresse en France, il va déjà y avoir un marché:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/04/02/externalisation-de-la-collecte-d-images-et-de-videos-lors-d-22014.html

    Peut être verra-t’on des sociétés privées surveiller la ZEE française avec ce type d’engins pour économiser les moyens de la marine nationale:
    https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/defense/37135-des-drones-pour-surveiller-la-ressource-halieutique

    Bientôt des sociétés militaires privées ditess « de souveraineté nationale » avec leurs propres personnels, chargées de « missions de service public » régalien ?

    On y parfois déjà:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/08/louer-des-drones-reaper-avec-equipage-facile-comme-tout-coco-21223.html

    https://www.africaintelligence.fr/afrique-ouest-et-centrale_business/2020/12/11/tr-equipement-fournit-des-drones-aeraccess-a-l-armee-malienne,109626794-ar1

    https://www.franceculture.fr/emissions/le-monde-des-espions-saison-2-les-nouveaux-corsaires/les-auxiliaires-prives-du-renseignement-francais-avec-bernard-barbier-0

    https://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-affaires/2021/02/24/le-prive-bientot-au-secours-des-psyops-du-ciae,109645946-gra

Laisser un commentaire