La Belgique met fin à l’opération Red Kite

L’opération belge Red Kite est terminée (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

La Belgique met fin à l’opération Red Kite.

La Belgique a décidé hier de mettre fin à l’opération Red Kite. Mercredi à 21H30, tout le personnel de l’opération et les personnes évacuées étaient à Islamabab au Pakistan. Ils rentreront en Belgique durant les prochains jours, a indiqué le gouvernement. La situation sécuritaire sur l’aéroport de Kaboul était devenue de plus en plus dangereuse avec la menace d’attentat. D’ailleurs deux explosions ont eu lieu aujourd’hui aux abords de l’aéroport de Kaboul, faisant plusieurs victimes dont des militaires américains. De plus la date butoir du 31 août n’a pas changé et les Américains vont retirer progressivement leur détachement sur place et la sécurité ne sera plus assurée.

Des évacuations d’ayant-droits belges pourront continuer à avoir lieu sur les vols d’autres partenaires européens, notamment les Pays-Bas. La Défense néerlandaise a toutefois annoncé aujourd’hui en fin de matinée qu’elle amorçait le départ de son détachement tout en faisant le maximum de vols d’évacuation. Tous les vols prévus de jeudi auront lieu. Un petit détachement néerlandais et un C-130 resteront dans la région afin d’effectuer de possibles rapides vols d’évacuation si une opportunité se présente.

En moins d’une semaine, les C-130 belges ont effectué 23 vols entre Kaboul et Islamabab pour évacuer 1.400 personnes.

11 commentaires

Laisser un commentaire