Le major Christophe Comhair est le nouveau patron des Forces Spéciales belges

Le Special Forces Group a changé de commandant le 17 novembre en présence de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (crédit-photo BE Défense)

Le major Christophe Comhair est le nouveau patron des Forces Spéciales belges.

Lors d’une cérémonie au quartier Hemptinne à Heverlee rehaussée par la présence de la ministre Ludivine Dedonder, le major Christophe Comhair a pris la tête du Special Forces Group le 17 novembre.

Âgé de 41 ans, le major Christophe Comhair est entré à la Défense en 1999. En 2005, il intègre le 3ème bataillon de parachutistes en tant que chef de peloton d’infanterie aéroportée. En 2010, il postule au cours de qualification (Q-Course) des Forces Spéciales et rejoint le Special Forces Group (SF Gp). Il gravit les échelons au sein de l’unité et occupe des postes de commandant de détachements opérationnels. Depuis 2019, il était officier opérations et entraînement du Special Operations Regiment (SOR).

Nouveau commandant du SF Gp, le major Christophe Comhair a déjà une longue expérience opérationnelle au sein des Forces Spéciales (crédit-photo BE Défense)

Le major Christophe Comhair possède une riche expérience opérationnelle. En 2007, il est déployé au Liban. En 2009, il participe à la mission « Operational Mentoring and Liaison Team » (OMLT) en Afghanistan. En 2011 et 2012, il fait partie d’une équipe de protection rapprochée à l’ambassade de Belgique à Kaboul. En 2016 et 2017, il est envoyé en Irak au sein de l’opération Valiant Phoenix. Dernièrement, il a été déployé au sein de l’opération Red Kite en Afghanistan.

Le major Christophe Comhair remplace le lieutenant-colonel Raphaël Bechet, qui était arrivé à la tête de l’unité en août 2019. Ce dernier occupera désormais une fonction au sein du département Stratégique de la Défense.

Le changement de commandant au sein du Special Forces Group se fait en général de façon confidentielle, l’unité étant discrète et secrète avec environ 130 opérateurs. Tout comme cette année, le ministre Steven Vandeput avait assisté à la cérémonie en 2016. En 2019, la prise de commandement du lieutenant-colonel Raphaël Bechet avait lieu sans aucune communication officielle.

Laisser un commentaire