Le chasseur de mines Narcis en mission de cinq mois en Méditerranée

Le chasseur de mines Narcis effectuera une mission de cinq mois en Méditerranée (crédit-photo Composante Marine)

Le chasseur de mines Narcis en mission de cinq mois en Méditerranée.

Le chasseur de mines Narcis avec son équipage de 47 hommes a appareillé lundi de Zeebruges pour une mission de cinq mois en mer Méditerranée. Il va intégrer d’ici quelques semaines l’une des deux flottilles de l’Otan chargées de la lutte contre les mines: le Standing NATO Mine Counter-Measures Group Two (SNMCMG2).

Comme l’a remarqué la presse belge, il s’agit d’un déploiement très rare pour les chasseurs de mines de la Composante Marine. Généralement ils sont intégrés au sein de l’autre flottille (SNMCMG1) dont le rayon d’action est en mer Baltique. Le plan des opérations 2022 prévoyait le déploiement dans les deux flottilles: le Lobelia, qui a déjà effectué sa mission au début de l’année avec une participation à l’exercice Cold Response, et le Primula au sein du SNMCMG1 et le Narcis au sein du SNMCMG2.

Son rayon d’action ne devrait pas s’étendre à la mer Noire. Cette question était venue sur la table mi-juillet suite à la proposition de la ministre de la Défense néerlandaise Kajsa Ollongren à la Turquie lors du sommet de l’OTAN à Madrid fin juin de déployer un chasseur de mines en mer Noire pour permettre aux navires céréaliers de quitter l’Ukraine. La ministre Ludivine Dedonder avait répondu que la Défense avait effectué une première analyse de l’exécutabilité d’une opération en mer Noire. « Un chasseur de mines belge pourrait participer à une telle opération cette année, au détriment toutefois d’un engagement déjà planifié dans le cadre de l’OTAN », avait-elle d’ailleurs précisé. La mise en place semble toutefois très compliquée puisqu’il faudrait l’accord de la Turquie mais aussi de la Russie. Depuis l’annonce de cette proposition par le gouvernement néerlandais, il n’y a pas eu d’avancée concrète.

Selon le site néerlandais spécialisé Marineschepen, le déploiement a été avancé justement à cause de l’éventualité d’une mission en mer Noire. La proposition néerlandaise avec le soutien belge reste toujours d’actualité malgré l’accord entre la Russie et l’Ukraine sur le transport de céréales sous l’égide de la Turquie et le départ des premiers navires céréaliers. La nécessité d’une telle opération semble avoir diminué.

Cette flottille sera composée de navires français, néerlandais, italiens et belges. Le navire de commandement sera porté par la Turquie. Le chasseur de mines néerlandais Zr.Ms. Vlaardingen fera la route vers la mer Méditerranée en compagnie du chasseur de mines Narcis.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.