Le grand exercice Storm Tide du Special Operations Regiment fait son retour

Après une édition réduite en 2020, l’exercice Storm Tide fait son retour sous son format normal (crédit-photo IPR Special Operations Regiment)

Le grand exercice Storm Tide du Special Operations Regiment fait son retour.

Depuis 2013, les unités de la Brigade Légère puis maintenant du Special Operations Regiment avec l’appui des autres Composantes et parfois en coopération avec des unités étrangères mènent en général tous les deux ans un exercice qui a pour but de s’entraîner à différentes opérations d’évacuation et de rapatriement de civils. Cet exercice porte le nom de Storm Tide.

L’édition de septembre 2018 avait été le premier exercice de grande ampleur mené par le Special Operations Regiment après sa mise en place en juillet de la même année. L’édition de 2020 en pleine pandémie covid-19 s’est quand même tenue mais de façon réduite. « Cette édition emploie beaucoup plus de moyens ainsi qu’un scénario encore plus réaliste pour la formation de nos paracommandos à ce type d’opération », nous a-t-on expliqué du côté du Special Operations Regiment. On le voit d’ailleurs avec le nombre de militaires mobilisés, qui sont plus nombreux que lors de la dernière grande édition de 2018

Cette nouvelle édition mobilise environ 800 militaires des Composantes Terre, Air et Médicale qui constituent un détachement d’intervention déployé pour une opération fictive d’évacuation de non-combattants (NEO) en incorporant les différentes spécialités et compétences du SOR. Elle se tient du 5 au 16 septembre dans les environs de Coxyde, Weelde et Geel. Au programme: insertion par air, reconnaissance spécialisée, saut en parachute, sécurisation d’un aérodrome, action directe, extraction et évacuation d’expatriés. Pour cet exercice, la Composante Air va déployer ces nouveaux avions de transport A400M ainsi que des hélicoptères NH90 et A109.

Des réservistes et des civils jouent le rôle des ayants droit à évacuer. Parmi ceux-ci se trouvent également environ 300 élèves de l’option « Défense, Prévention et Sécurité » du 3ème degré de l’enseignement secondaire technique, un nouveau programme mis en place par la Défense pour essayer d’attirer les jeunes. La 2ème compagnie du 12/13 de Ligne de Spa tient, quant à elle, le rôle de force d’opposition. Cette unité appartenait à la Brigade Légère il y a encore quelques années avant de rejoindre la Brigade Motorisée.

En 2021, le Special Operations Regiment a effectué une opération d’évacuation de civils lors de l’opération Red Kite en Afghanistan. Cela a montré la nécessité de ces entraînements réguliers avec une variété de scénarios les plus réalistes possibles pour réduire la part d’imprévu.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.