Rallongement de l’âge de la pension militaire: Le gouvernement n’a vraiment pas le sens du timing

photo agence Belga
photo agence Belga

Depuis l’annonce du rallongement de l’âge de la pension militaire, les milieux militaires belges n’arrêtent pas d’en parler avec colère mais aussi avec ironie parfois. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le gouvernement n’a vraiment pas le sens du timing. Il y a fort à parier que si cette mesure avait été prise il y a deux ans avec un peu plus de concertation, elle n’aurait pas eu le même impact. 

Ici tout a été fait à l’envers mais évidemment le gouvernement s’est trouvé au pied du mur pour négocier le budget entre membres de la coalition dans l’urgence. Pas vraiment le temps de concertation sociale. Maintenant, on peut se demander ce que va amener comme plus cette mesure si ce n’est plus fragiliser le ministère de la Défense. Quelle en sera l’avantage ? Il ne saute pas vraiment aux yeux. Mais au fait la Défense est-elle vraiment la priorité du gouvernement ? Les mots de Charles Michel à  la Chambre dimanche ne sont que de la poudre aux yeux. La loi de programmation militaire, devant valider la vision stratégique de la Défense pour 2030, se fait toujours attendre. Samedi pour la conférence de presse du gouvernement sur l’accord budgétaire, Steven Vandeput n’était pas présent contrairement à son homologue de l’Intérieur Jan Jambon, qui se trouvait juste à la gauche du 1er ministre. Il n’a même pas participé aux discussions budgétaires, occupé en Scandinavie. Que doit-on y comprendre ? Que le dossier Défense est minoritaire et déjà réglé ?

En un an et demi, on aura tout demandé aux militaires belges: de patrouiller dans les rues, d’aider dans les prisons, d’apporter sa contribution à la crise des réfugiés en soutien logistique et en mise à disposition de bâtiments etc… En même temps, la fermeture de casernes et la réduction de postes sont prévues. Ils ont été la cible de Daech. Les différentes unités ont peu le temps de souffler. Sitôt une mission à l’étranger ou un exercice finis, elles sont de nouveau projetées dans les rues. Certes il est facile de prononcer des mots devant des députés et les caméras du pays dans un exercice de communication politique. Les militaires, eux, attendent des actes concrets sur leur avenir et leur carrière et la réponse du gouvernement est le rallongement de l’âge de la pension du militaire. C’est ce qui s’appelle un camouflet, un coup de poignard dans le dos. On peut facilement comprendre leur colère et la fronde unanime des syndicats militaires. Tout a été fait à l’envers.

Alors oui on peut dire que le gouvernement n’a pas vraiment le sens du timing et le PS a beau jeu d’ironiser, lui qui n’a guère donner une meilleure considération à la Défense quand il était au gouvernement. La Défense mérite mieux que ce risible jeu politicien et un peu plus de considération. Tous les partis confondus ont laisser s’éroder peu à peu l’armée belge et ils sont tous responsables. Aucun n’a réussi à la remettre véritablement au cœur du débat politique…à moins que la loi de programmation militaire n’arrive vraiment à la Chambre !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s