Le général-major Thys devient le vice-chef de la Défense, du changement à la tête des Composantes Air et Marine

Le général-major Marc Thys est le nouveau numéro deux de la Défense (crédit-photo Malek Azoug/BE Défense)

Le général-major Thys devient le vice-chef de la Défense, du changement à la tête des Composantes Air et Marine.

En fonction depuis le 10 juillet, l’amiral Michel Hofman a choisi pour lui succéder au poste de vice-chef de la Défense (VCHOD), le général-major Marc Thys. Ce dernier était jusqu’ici à la tête de l’équipe de transition. « Le mandat d’un an de l’équipe de transition touche à sa fin. Les dossiers en cours de réalisation seront repris par le Général-major Thys dans sa nouvelle fonction », explique le chef de la Défense dans son message flash. L’une des mesures les plus symboliques, prises lors de son passage, a été la mise en retrait des NH-90 de version terrestre. Autre membre de l’équipe de transition, le lieutenant-général Jan Hennes, directeur général Human Ressources de la Défense (DG HR), part à la retraite le 1er janvier prochain et sera remplacé par lieutenant-général Jean-Paul Claeys.

La Composante Air et la Composante Marine vont changer de chefs. Le général-major aviateur Frederik Vansina laissera la place au général-major aviateur Thierry Dupont après un mandat de six ans. Choix du remplaçant des F-16, arrivée des NH-90, opération Desert Falcon ont été les chauds dossiers qu’il a mené. Le général Vansina continuera sa carrière comme sous-chef d’état-major Stratégie (ACOS Strat).

Quant au capitaine de vaisseau Jan de Beurme, qui deviendra amiral, il succédera à l’amiral Wim Robberecht qui avait pris ses fonctions le 20 septembre 2016. Ce dernier a mené à bien le dossier des remplacements des chasseurs de mines et des frégates. Il sera le sous-chef d’état-major Opérations et Entraînement (ACOS O&T) en remplacement du général-major Johan Peeters, qui part à la retraite le 1er octobre.

Il y a aussi du changement à la tête du service de renseignement militaire (SGRS) avec l’arrivée du général-major Philippe Boucké. Il remplacera le lieutenant-général Claude Van de Voorde, qui deviendra le représentant permanent belge auprès du comité militaire de l’OTAN. Le colonel Vincent Descheemaeker, actuellement commandant du SOCOM, cumulera cette fonction avec celle de sous-chef d’état-major adjoint Opérations et Entraînement (DACOS O&T) et par conséquence deviendra général de brigade.

Jusqu’ici responsable des systèmes d’armes de la défense au sein de la DGMR, l’amiral de division Yves Dupont prendra la tête de l’Ecole Royale Militaire (ERM). Il avait dû monter au créneau face à la presse lors des dossiers du Pandur et du Piranha l’année dernière. Il prendra la succession du général-major d’aviation Lutgardis Claes, qui part à la pension à la fin de l’année. Elle avait été la première femme à prendre la tête de cette prestigieuse école, qui forme les officiers belges et luxembourgeois, le 18 mai 2017.

Le général-major d’aviation Serge Vassart conserve sa fonction de Représentant permanent belge au sein du Comité Militaire de l’Union européenne. En dernier le colonel Paul Desair sera commissionné au grade de général de brigade et deviendra le commandant en second de l’EATC (European Air Transport Command) à partir du 28 septembre.

Les mises en place des différents commandements seront programmées à partir de début septembre.

Laisser un commentaire