Le lieutenant-général Onno Eichelsheim, futur chef de la Défense néerlandaise

Le lieutenant-général Onno Eichelsheim est le prochain chef de la Défense néerlandaise (crédit-photo NL Defensie)

Le lieutenant-général Onno Eichelsheim sera le futur chef de la Défense néerlandaise.

La ministre de la Défense néerlandaise Ank Bijleveld-Schouten a fait approuver aujourd’hui par le Conseil des Ministres la nomination du lieutenant-général Onno Eichelsheim comme chef de la Défense. Le dernier chef de la Défense à venir de la Luchtmacht était le lieutenant-général Dick Berlijn entre 2005 et 2007. Ses trois successeurs étaient de la Landmacht puis de la Marine.

Né en 1966, le lieutenant-général Onno Eichelsheim a suivi une formation de pilote d’hélicoptères. Jusqu’en 1996, il occupe divers postes opérationnels comme pilote d’hélicoptère avec le 299ème escadron de la base aérienne de Deele. En tant que commandant-adjoint, il fait partie du groupe de travail du premier escadron néerlandais d’hélicoptères Apache au Fort Hood au Texas. En 2005, il prend la tête du 302ème escadron, qu’il fusionne avec le 301ème escadron pour ne former plus qu’un seul escadron. En 2011, il poursuit son ascension comme chef des opérations hélicoptères de la Luchtmacht puis directeur des opérations en 2014. En avril 2016, il est promu général de division et nommé directeur du service de renseignement et de sécurité militaires (MIVD). Depuis juillet 2019, il est le commandant-adjoint des forces armées néerlandaises. Il a également plusieurs déploiements en opérations extérieures à son actif: 3 en Bosnie et 2 en Afghanistan.

Le lieutenant-général Onno Eichelsheim prendra ses fonctions le 15 avril prochain. Sa tâche principale durant son mandat sera la mise en œuvre de la Vision de la Défense 2035.

L’actuel chef de la Défense, le lieutenant-amiral Rob Bauer, avait pris ses fonctions le 5 octobre 2017 et sera resté en poste un peu plus de trois ans. Il deviendra le président du comité militaire de l’OTAN après sa nomination en octobre 2020.

9 commentaires

  1. Les Pays-Bas aussi renovent leurs matériels, malgré une grande pingrerie au niveau des moyens accordés à leurs armées.
    https://www.meta-defense.fr/2020/06/09/otan-les-pays-bas-en-passe-dabandonner-leurs-objectifs-de-depenses-militaires/

    Côté rénovation, il y a les CV9035:
    https://blablachars.blogspot.com/2020/10/renovation-mi-vie-des-cv-9035.html

    Mais aussi, l’entreprise KMW qui réalisera une remise à niveau à mi- vie (Midlife Update ou MLU dans la langue d l’Europe) sur les 322 véhicules de reconnaissance Fennek des Pays-Bas dans le cadre d’un contrat de 300 millions d’euros, comprenant de nouveaux systèmes de reconnaissance, d’observation et C4.
    Cette livraison s’étalera entre 2021 et 2027.

    Pour finir, les Pays-Bas ont également signé avec l’office fédéral des équipements, des technologies de l’information et du soutien en service de la Bundeswehr pour une mise à jour conjointe à mi-vie sur les Pzh 2000.

    Le début d’une collaboration unique sous la forme d’un projet binational, le vieillissement des composants sera abordé et la déployabilité sera garantie jusqu’en 2040.

  2. Les militaires bataves, eux, attendent le remplacement de leurs Chinooks.
    Deux nouveaux modèles sont arrivés récemment et ils espèrent la mise en service au mois de mars.

    • Il y a aussi la rénovation des Apache, dont les 3 premiers hélicoptères du ministère de la Défense sont partis en novembre 2020 par bateau d’Anvers vers les États-Unis.

      Les AH-64D y subissent une remise à neuf à mi-vie, un processus qui prend environ 2 ans. Les 28 Apaches de la Défense subiront une reconstruction et une révision complètes dans les années à venir.

      Les Apaches seront livrés avec la configuration la plus avancée avec un radar de contrôle de tir modernisé et de meilleurs capteurs et liaisons de données.

      Après la mise à niveau, les hélicoptères pourraient être déployés jusqu’en 2050, avec une seule autre mise à niveau d’ici là. Le prochain transport est déjà à l’ordre du jour de février 2021.

      Les hélicoptères destinés au Defense Helicopter Command reviendront aux Pays-Bas de la mi-2023 au début de l’année 2025.

Laisser un commentaire