Le remplacement de l’armement individuel s’accélère

Le FN-SCAR équipe progressivement les unités de la Composante Air et de la Composante Terre depuis 2015 (crédit-photo BE Défense)

Le remplacement de l’armement individuel s’accélère.

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder a annoncé lors de la commission de la Défense nationale du 17 mars qu’il a été décidé en 2020 d’accélérer les livraisons des nouvelles armes individuelles commandées en 2018. Cette année-là, la FN Herstal s’était vue attribuer un contrat de près de 40M€ afin de livrer 9.427 fusils d’assaut SCAR-L, 688 pistolets-mitrailleurs P90 et 79 lance-grenades de 40mm aux différentes composantes de l’armée belge.

Les livraisons devaient s’étaler jusqu’en 2028 mais avec ce coup d’accélérateur, les livraisons devraient se terminer en 2022. Le remplacement de l’armement individuel était un point de la vision stratégique de 2016. Les FNC étaient entrés en service à la fin des années 1980.

En 2013, la Défense avait signé un premier contrat avec FN Herstal pour l’achat de 4.400 FN SCAR-L et accessoires pour un montant de 18 millions d’euros. Ces armes ont été livrés entre 2015 et 2017. Les premières avaient été livrées au Special Forces Group ainsi qu’aux moniteurs de tir avant d’arriver progressivement dans les unités de combat de la Composante Air et de la Composante Terre.

On apprend également dans cette réponse à la Chambre qu’il y a en service 10.107 FNC, 4.498 SCAR (sans précision quant aux différentes versions) et 1.037 P90. Notons encore la présence dans l’inventaire de 76 F-2000.

11 commentaires

  1. Pour l’Allemagne, l’entreprise HK tient la corde:

    « La ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU) a décidé de ne pas passer la commande du nouveau fusil d’assaut de la Bundeswehr au cours de cette législature.

    Cela ressort d’une liste de commandes de début mai, dans laquelle l’ordre symbolique d’armement n’est plus répertorié. Le ministre avait auparavant l’intention de pouvoir présenter un nouveau fusil d’assaut avant les élections générales. L’acquisition du « Assault Rifle System » devrait être soumise à la commission du budget (titre n ° 1405/554 10) d’ici la fin du mois de juin.

    Le demi-tour est probable avec le différend sur l’attribution qui dure depuis des mois entre les soumissionnaires C.G. Haenel et Heckler & Koch (HK) doivent le faire.

    La société Haenel a étonnamment remporté l’appel d’offres d’une valeur de plus de 200 millions d’euros pour 120 000 nouvelles armes de bon ordre pour les forces armées l’été dernier. Après que diverses allégations ont été connues, y compris des violations présumées de brevets, le ministère de la Défense a annulé la sentence peu de temps après.

    Il s’est avéré que les allégations de brevets étaient connues du bureau d’armement responsable et y avaient été ignorées. L’autorité adjudicatrice de Coblence a également rejeté une plainte initiale du soumissionnaire non retenu HK avec une brève décision.
    Le prix n’a été retiré qu’après un suivi juridique et une saisine par la direction du ministère.

    Décision la semaine prochaine?

    Après avoir préparé plusieurs rapports, qui, selon les rapports, ne devraient pas être clairs, la société Haenel, qui appartient à une entreprise d’armement des Émirats arabes unis, a alors été complètement exclue de la procédure d’attribution. Dans le même temps, le ministère a annoncé qu’il voulait après tout commissionner HK. »

    Tiré de cet article:
    https://m.faz.net/aktuell/politik/inland/akk-vertagt-entscheid-ueber-sturmgewehr-der-bundeswehr-17337267.html

Laisser un commentaire