Après une lente mise en place, l’opération Red Kite bat son plein

Les C-130 ont effectué de nombreux vols d’évacuation entre Kaboul et Islamabab ce week-end (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

Après une lente mise en place, l’opération Red Kite bat son plein.

Les vols d’évacuation belges en Afghanistan ont démarré avec deux-trois jours de retard par rapport à d’autres pays comme la France ou les Pays-Bas. Cela s’explique par un feu vert politique plus tardif et la complexité de la coordination avec les autres opérations d’évacuation de l’OTAN en cours en Afghanistan. Le premier C-130 n’a réussi à évacuer que 16 personnes le 20 août. L’opération Red Kite a réellement démarré le 21 août avec trois rotations. Selon les chiffres de la Défense, environ 400 personnes ont été évacuées durant le week-end. Les vols d’évacuation vont se poursuivre durant les prochains jours. L’opération bat désormais son plein.

Pour l’instant l’A400M n’a pas effectué de vol depuis Islamabab vers l’Europe. 226 personnes ont été rapatriées aujourd’hui en deux vols distincts: un avion de la compagnie aérienne Air Belgium et un A330 MRTT. Après avoir atterri à Melsbroek, ils se sont rendus à la caserne de Peutie pour un examen médical et un contrôle de sécurité.

Entre les nombreux vols, la situation sécuritaire tenue et la tension au sein de la population, l’opération est très complexe. A ce sujet, il est utile de lire l’article très détaillé de B2 Bruxelles sur les conditions et les défis de cet immense pont aérien.

Jusqu’à aujourd’hui, l’opération Red Kite était sous la direction du vice-amiral Wim Robberecht, sous-chef d’état-major Opérations et Entraînement (ACOS O&T) depuis un an. Ce dernier prend désormais la direction du SGRS, le service de renseignement militaire, en remplacement du général-major Philippe Boucké qui a été écarté suite à l’affaire Jürgen Conings en juillet. C’est le général-major Vincent Descheemaeker, sous-chef d’état-major adjoint Opérations et Entraînement (DACOS O&T), qui va prendre sa suite.

Les chiffres de l’opération Red Kite:

20 août : un C-130 avec 16 personnes évacuées

21 août : un C-130 avec 84 personnes évacuées

21 août : un C-130 avec 83 personnes évacuées

21 août : un C-130 avec 60 personnes évacuées

22 août : un C-130 (CH11) avec 93 personnes évacuées

22 août : un C-130 (CH07) avec 47 personnes évacuées

22 août : un C-130 (CH11) avec 12 personnes évacuées

22 août : un C-130 (CH07) avec 22 personnes évacuées

7 commentaires

Laisser un commentaire