Les Pays-Bas ont évacué plus de 2.500 personnes d’Afghanistan en 32 vols

Les Pays-Bas ont effectué leur dernier vol d’évacuation depuis Kaboul hier soir (crédit-photo NL Defensie)

Les Pays-Bas ont évacué plus de 2.500 personnes d’Afghanistan en 32 vols.

La Défense néerlandaise a mis fin à son opération d’évacuation en Afghanistan hier soir. Elle a effectué son premier vol depuis Kaboul le 18 août. Les avions utilisés étaient un C-17 et des C-130. Contrairement à la Belgique, plusieurs destinations intermédiaires étaient possibles: Islamabab au Pakistan, Tbilissi en Géorgie ainsi que d’autres pays dont le nom n’a pas été communiqué. Le détachement envoyé sur place était composé  en grande partie de forces spéciales: NL MARSOF et Korps Commandotroepen. Le SOCOM néerlandais, créé en 2018 et pleinement opérationnel depuis octobre 2020, a été mis à contribution pour la première fois pour une opération de cette envergure.

En huit jours et 32 vols, la Défense néerlandaise a évacué plus de 2.500 personnes, dont 1.600 uniquement à destination des Pays-Bas. Il s’agit de 800 ressortissants néerlandais, 300 interprètes (y compris leurs familles) de l’UE, de l’ONU et de l’OTAN ainsi que 211 employés des ambassades. Pour le reste, ce sont des personnes qui ont été accueillies pour leur statut: des employés d’organisations humanitaires néerlandaises, des fixeurs de médias néerlandais, des journalistes afghans ou bien des militants des droits de l’homme. La Défense néerlandaise a indiqué qu’avant le début de ce pont aérien, elle avait déjà rapatrié 111 interprètes afghans et leurs familles depuis 2018.

Un petit détachement néerlandais et un C-130 resteront dans la région jusqu’au 31 août afin d’effectuer de possibles rapides vols d’évacuation si une opportunité se présente.

5 commentaires

Laisser un commentaire