L’Union Européenne met fin à la mission EUTM Mali

Une dizaine de militaires belges sont encore présents au sein de l’EUTM Mali (crédit-photo EUTM Mali)

L’Union Européenne met fin à la mission EUTM Mali.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a annoncé lundi que l’Union Européenne allait mettre fin à ses missions d’entraînement et de formation au Mali, faute de garantie suffisante de la part de la junte malienne. « On arrête les missions de formation et les entraînements des forces armées et de la garde nationale, mais nous allons poursuivre les formations sur les lois de la guerre, car il faut que les militaires sachent que la guerre a des lois et des règles du jeu », a-t-il déclaré l’issue d’une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE à Luxembourg. Ces missions vont se déployer dans d’autres pays du Sahel sans toutefois plus de précisions pour l’instant.

Cela signifie donc la fin de la mission EUTM Mali, lancée en 2003, même si d’autres articles de presse parlent d’une suspension temporaire, la mission pouvant reprendre à tout moment si la situation s’améliore. La Défense belge y a  une dizaine de militaires présents en tant qu’instructeurs et officiers d’état-major. Pour rappel, la Belgique a été la tête de l’EUTM Mali de juillet 2016 à janvier 2018, trois généraux se succédant avec un mandat de six mois chacun: le général Eric Harvent, le général Peter Devogelaere et le général Bart Laurent. L’armée belge y a déployé jusqu’à 175 militaires durant cette période au sein de la Force Protection.

L’armée luxembourgeoise est également très présente au sein de l’EUTM Mali avec un détachement d’une vingtaine de militaires et des drones Raven au sein de la Force Protection. Il s’agit de leur plus grosse mission à l’étranger. Le mandat était d’une durée de deux ans et prend fin en mai prochain. Quant aux Pays-Bas, ils ne déploient actuellement que six militaires dans cette mission.

La question de l’avenir de la Minusma se pose aussi. Une vingtaine de militaires belges sont déployés au sein de cette opération en tant qu’équipes d’entraînement mobiles (Mobile Training Teams) pour des instructions et des entraînements supplémentaires aux contingents sur place.

2 commentaires

Laisser un commentaire