Safran livrera des nouveaux systèmes de freinage d’urgence à la Composante Air

Les bases aériennes belges seront équipées dans les années à venir d’un tout nouveau système de freinage d’urgence en prévision de l’arrivée du F-35 (crédit-photo BE Défense)

Safran livrera des nouveaux systèmes de freinage d’urgence à la Composante Air.

La DGMR a annoncé le 8 avril que les bases aériennes belges allaient s’équiper de nouveaux systèmes d’urgence de freinage « Mid Runway Energy Absorber » (MREA) dont seulement Beauvechain disposait jusqu’ici. Les deux autres bases ont actuellement des « Aircraft Arresting Systems » (AAS) à la fin des pistes principales et parallèles. « Vu le changement futur de la flotte belge et de l’OTAN, les AAS présents ne seront plus capables d’engager en toute sécurité des avions de chasse plus lourds tels que le F-35. Le nouveau système de freinage d’urgence MREA s’adapte à tous les types d’avions en appliquant une force de freinage optimale », explique la DGMR. La Composante Air a exprimé ce besoin de changement en 2017.

Le contrat a été remporté fin 2020 par la firme française Safran qui s’occupe déjà de l’entretien des systèmes de freinage actuels AAS. Il comprend la formation du personnel de maintenance sur les bases militaires et la maintenance préventive et corrective sous la forme d’un accord de niveau de service (SLA) pour toute la durée de la période de garantie. Les bases aériennes de Kleine-Brogel et Florennes en seront équipées d’ici 2024. Celle de Florennes a été choisie pour l’installation du système et des premiers tests. Les travaux ont débuté en août 2021 et ont été réceptionnés le 15 mars dernier. « La réception consistait en différentes phases, notamment le FAT (Factory Acceptance Test) pour la réception des freins et du câble et le SAT (Site Acceptance Test) par poids lourd (test de traction) et par un test réel avec un F-16 », a également indiqué la DGMR. Le remplacement du système débutera progressivement à partir de 2023 d’abord à Florennes avant Kleine-Brogel.

La Défense néerlandaise a également annoncé hier que ses bases aériennes de Leeuwarden, Volkel, Woensdrecht, Eindhoven et Gilze-Rijen allaient être équipées de 14 nouveaux systèmes de freinage. Les systèmes actuels dataient de 1985 et leur remplacement était prévu pour 2026. Il s’agit aussi pour la Luchtmacht de les adapter aux nouveaux avions de combat F-35. Les premiers systèmes seront d’abord installés sur les bases aériennes de Gilze-Rijen et Volkel. La base de Leeuwarden, qui exploite les premiers F-35, utilise temporairement des systèmes d’arrêt d’urgence mobiles: le MAAS (Mobile Aircraft Arresting System).

Laisser un commentaire