La frégate Louise-Marie en mer Méditerranée en février 2018

La frégate Louise-Marie en mer Méditerranée en juillet dernier (crédit-photo Daniel Orban/BE Defence)

Le gouvernement Charles Michel a officialisé la participation en 2018 de la Belgique à l’opération de l’OTAN en mer Méditerranée: l’opération Sea Guardian lors de son dernier Conseil des Ministres. 

La frégate Louise-Marie sera déployée avec 175 hommes en mer Méditerranée entre le 12 février et le 4 mars 2018. En juin et juillet dernier, elle avait déjà été en mer Méditerranée pendant sept semaines dans le cadre cette fois-ci de l’opération européenne Sophia. De plus, six militaires seront embarqués à bord du navire néerlandais Karel Doorman, pendant une période de trois semaines du 26 avril au 15 mai 2018. Ce dernier déploiement aux côtés des Pays-Bas était envisagé en novembre dernier par le gouvernement lors de la présentation du plan des opérations pour 2018. Il a donc été confirmé par le gouvernement lors de ce Conseil des Ministres.

Certains noteront le tour de passe-passe du gouvernement qui engage une frégate dans le cadre de l’opération Sea Guardian et non de l’opération Sophia. Il faut se souvenir que le dernier déploiement de la frégate Louise-Marie avait fait l’objet d’une polémique politique. Dernièrement, le gouvernement belge avait laissé entendre qu’il n’était pas convaincu de l’utilité de l’opération Sophia et qu’il réfléchissait à une quatrième participation. Il semble avoir trouvé la parade en déployant à nouveau une frégate en Méditerranée mais sous le pavillon d’une autre opération. La mission restera la même: lutte contre la traite des êtres humains, le trafic d’armes illégales et le terrorisme en Méditerranée.

Toutefois, la Belgique continuera de participer à l’opération Sophia mais de façon beaucoup plus petite. Un militaire sera déployé au sein du navire amiral durant toute l’année 2018. Un militaire sera basé au quartier général à Rome pour trois semaines en janvier 2018 et un autre jusque fin 2018. La Belgique participera également à l’entraînement et au « monitoring » de la garde côtière libyenne dans le cadre plus large de cette opération avec environ 4 personnes pendant 3 semaines

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.