Les forces spéciales belges seront présentes pour Flintlock 2018

Les SF Gp lors de l’exercice international Flintlock en février 2016 au Sénégal (photo SF Gp)

Comme régulièrement ces dernières années, les forces spéciales belges seront présentes pour l’édition 2018 de l’exercice Flintlock, le plus grand exercice international pour les forces spéciales sur le continent africain qui a pour but de renforcer la capacité Counter Terrorism (CT) des pays partenaires africains. Il aura lieu cette année comme en 2017 au Niger dans les régions de Tahoua, Agadez et Ouallam (Tillabéri) durant le mois de mars et avril.

L’année dernière, l’armée belge avait envoyé un détachement de 40 hommes pour cet exercice. Cette année, selon le plan des opérations communiqué au mois de novembre, elle devait envoyer un détachement de 60 hommes durant cinq semaines . Il semble que la participation ait été vue à la baisse car selon le communiqué du gouvernement, qui a validé la participation de la Belgique à cet exercice la semaine dernière, le détachement serait finalement composé d’environ 25 militaires. Un élément de liaison sera également déployé à Agadez durant toute sa durée.

« L’expérience des soldats belges dans la Military Assistance et leur connaissance du français sont des avantages irréfutables permettant de contribuer de manière significative à Flintlock. Le cadre de Flintlock permet également à la Défense de développer son réseau multinational et de le renforcer, d’élargir l’expérience africaine et de faire de l’assistance militaire », explique le gouvernement. La participation des forces spéciales belges à cet exercice fait effectivement partie des devoirs de l’assistance militaire, l’une des trois tâches principales du Special Forces Group.

Durant cette année, l’armée belge doit également former une unité d’intervention de l’armée nigérienne sous forme d’une assistance complémentaire mais les dates n’ont pas encore été communiquées. A cette fin, la Belgique enverra un premier contingent de dix militaires pendant cinq semaines suivi de 25 militaires pendant huit semaines.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s