Les Pays-Bas prévoient plus de 12 milliards d’euros d’investissements entre 2018 et 2033 pour moderniser leur Défense

crédit-photo NL Defensie

La ministre néerlandaise de la Défense Ank Bijleveld-Schouten et la secrétaire d’État à la Défense Barbara Visser ont présenté la semaine dernière un Mémorandum, qui doit donner les orientations que va prendre la Défense néerlandaise dans les quinze prochaines années à venir. Ce document, intitulé « Investir dans notre personnel, puissance et visibilité » n’est pas une finalité mais un point de départ pour la modernisation et le renforcement des Forces Armées néerlandaises.

Ce Mémorandum prévoit la modernisation des systèmes d’armes, le remplacement de la flotte de navires, l’augmentation de la capacité de déploiement des avions de combat et des hélicoptères et le renforcement de la cyber-sécurité. « D’un côté, nous voulons investir rapidement dans les munitions, les équipements personnels (gilets de combat, vêtements et armes légères, par exemple), les avions de transport, les drones et les véhicules blindés. Il est également important que nous investissions massivement dans notre cyber capacité, notre informatique et notre équipement de renseignement », a expliqué la ministre. L’EOD (Explosive Ordnance Disposal) et le CBRN (Chemical, biological, radiological and nuclear) font aussi partie des capacités qui seront renforcées. Le document insiste également sur la défense anti-aérienne avec le remplacement des missiles Patriot. Des dossiers sont déjà en cours comme le remplacement des frégates et des chasseurs de mines, qui se fait en coopération avec la Belgique, tout comme c’est le cas pour les avions ravitailleurs avec le MRTT. La Belgique et l’Allemagne seront les principaux pays avec qui se fera la coopération.

Cette législature prévoit environ 5 milliards d’investissements dans les années à venir et un total de 12,7 milliards entre 2018 et 2033.  La Marine aura le plus gros budget d’investissements avec 6,3 milliards d’euros. Le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication est également bien doté avec 1,7 milliard d’euros. Le standard du 2% du PIB, demandé par l’OTAN, ne sera pas atteint. Le budget de la Défense néerlandaise oscillera entre 1,28 et 1,30% entre 2018 et 2021. Dans le document des chiffres-clés de la Défense 2018, on constate qu’environ 50% de son budget est consacré à des frais de personnel (salaires et pensions) et 23% aux investissements, une moyenne qui sera maintenue dans les années à venir. Autre changement mineur, le budget de la Garde-Côtière des Caraïbes va être transféré du Ministère de l’Intérieur à celui du Ministère de la Défense afin de renforcer ce corps d’armée.

Tout comme la Belgique, les Pays-Bas ont fourni un document qui détaille très précisément le calendrier des investissements comprenant les dossiers de remplacement, d’acquisition et de mise à niveau des différentes armes. Pour se faire une idée de l’orientation que va prendre la Défense néerlandaise que ce soit au niveau de l’organisation et du matériel, il faut combiner les deux documents produits par le Ministère de la Défense ces deux dernières semaines, une source d’informations précieuse: le Mémorandum 2018 et les Chiffres-clé de la Défense.

210318+Defensienota+definitief

brochure-kerngegevens-defensie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.