Le général Compernol adresse un message clair aux politiques

Le général Compernol, chef de la Défense, lors des voeux (crédit-photo Jürgen Braekevelt/BE Défense)

Le général Compernol, chef de la Défense, a adressé un message clair aux politiques lors des voeux de la Défense.

Diplomate mais avec fermeté, le général Marc Compernol n’a pas versé dans l’optimisme durant son discours des vœux pour la nouvelle 2019 et a évoqué les sujets brûlants. « Quand pourrais-je partir à la pension ? Qu’en est-il maintenant des congés de maladie ? Je suis pleinement conscient de vos questions et préoccupations. Les décisions restent en suspens et se font attendre. En toute transparence, je ne peux pas, pour l’instant, répondre clairement et précisément à ces questions », a-t-il déclaré dans ses vœux avant d’évoquer la nécessité de réinvestir dans la Défense. « Une augmentation de l’effort de défense sera nécessaire au cours de la prochaine législature afin de couvrir les besoins en matière de moyens de paiement de la défense et remplir au moins partiellement les engagements déjà pris envers l’OTAN et les remplir de manière crédible », a-t-il précisé plus loin dans son discours.

Le message semble plutôt clair en espérant qu’il soit entendu par le public visé à savoir le monde politique dans son ensemble sans pourtant fuir ses responsabilités sur l’effort à fournir par la Défense elle-même envers son personnel. Ce n’est pas la première fois que le général s’exprime ainsi. Il avait été bien plus tranchant au moment du dossier des pensions en 2016. « Cela a été assez brutal pour nous. On ne sait pas très bien dans quelle direction on va. Nous sommes dans le flou Je suis fâché. (…)Le ministre sait que j’ai un problème avec cette mesure. Il faut mettre tout le monde autour de la table, ce qui n’a pas été fait, chercher des solutions et avoir un débat serein mais cette mesure a des effets pervers« , avait-il déclaré à l’époque sur le plateau de RTL-TVI. De par l’expérience du passé, les militaires étaient sceptiques au début sur la réalisation réelle de la vision stratégique. Trois ans après malgré des retards, les gros dossiers ont abouti et le ministre Steven Vandeput a tenu bon non sans mal. Mais cet effort ne sera pas suffisant et permettra juste à l’armée belge de ne pas perdre encore plus de capacités par rapport à ses alliés. Il en faudra bien plus pour inverser les tendances de ces dernières années.

La Défense est sans aucun doute un des départements les plus touchés par les conséquences d’un gouvernement en affaires courantes et se trouve limité dans l’exécution de ses tâches quotidiennes. Elle n’est désormais plus un ministère à part entière alors qu’elle n’était déjà pas dans une position prioritaire, le ministre Steven Vandeput ayant à son époque subi les décisions de ses collègues du gouvernement. Symbolique mais non moins significatif, le ministère n’a plus de site internet depuis le mois de décembre et celui des anciens ministres Vandeput puis Loones a été tout simplement et purement fermé du jour au lendemain. Désormais, il n’y a plus de site et ce n’est pas celui des Affaires Etrangères qui publie des articles sur l’actualité du ministre de la  Défense Didier Reynders . C’est le vide.

A quelques mois des élections législatives, le général a tenu à lancer un message clair et mettre en garde les politiques et le futur nouveau gouvernement face à une situation internationale toujours aussi instable. « L’Europe n’est plus un havre de paix », a-t-il notamment martelé. Le message du général Compernol est double. Les politiques devront aider non seulement la Défense dans sa politique du personnel en éclaircissant les dossiers sur le statut mais aussi maintenir des investissements avec une volonté claire et affirmée. Dans un pays voisin, les Pays-Bas ont décidé de relancer clairement des investissements dans la Défense en rendant notamment un plan ambitieux à l’OTAN.

Un commentaire

  1. Personnellement, je n’ai qu’une question à poser :
    Qui l’armée sera-t-elle censée défendre à l’avenir ?
    Les gens qui veulent défendre leur pays et leur identité ou les politiciens qui veulent le diluer dans la masse multiculturelle ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.