La Défense néerlandaise s’appuiera sur un budget de 11 milliards d’euros en 2020

Le budget de la Défense néerlandaise sera de 11 milliards d’euros en 2020 (crédit-photo NL Defensie)

Le budget de la Défense néerlandaise s’élèvera à 11 milliards d’euros en 2020.

Le gouvernement néerlandais et la ministre de la Défense Ank Bijleveld-Schouten ont présenté cette semaine le budget dont bénéficiera l’armée néerlandaise en 2020. La remontée en puissance est accentuée avec 3 milliards d’euros à dépenser pour l’année prochaine. Les investissements comprendront 25% du budget juste derrière les frais de personnel (39%) et dépassent le quota des 20% exigés par l’OTAN. Le pourcentage du PIB consacré au budget de la Défense sera de 1,35% et ne devrait pas augmenter de beaucoup dans les années à venir selon les prévisions.

Des F-35 supplémentaires pour la Luchtmatch 

En 2020, la Défense néerlandaise achètera 9 F-35 supplémentaires qui vont s’ajouter aux 37 F-35 déjà achetés. Cet achat fait partie du budget supplémentaire dégagé en avril dernier qui prévoyait l’acquisition de 15 F-35 en plus de l’achat initial. Ces nouveaux F-35 serviront de base à la création d’un troisième escadron qui permettra à la Luchtmacht de déployer 4 F-35 pendant une longue période ou 8 F-35 sur une mission précise pendant une courte période. Toutefois comme l’indique le document budgétaire, la transition entre le F-16 et le F-35 continue de réduire les capacités de déploiement de la Luchtmacht. En 2020, seuls 4 F-16 pourront être utilisés pour un déploiement à court ou à long terme. C’est pour cette raison que les Pays-Bas avaient mis fin au déploiement de F-16 en Irak et en Syrie en décembre 2018.

La capacité d’hélicoptères est également impactée par la modernisation en cours des Chinook et des Apache. La norme de disponibilité opérationnelle est réduite à un vol. Le premier Apache se rendra par bateau aux Etats-Unis à la fin 2020 et la flotte devait être à nouveau opérationnelle en 2025. Le gouvernement néerlandais dépensera 377 millions d’euros en 2020 pour le programme de modernisation des Chinook. Un programme de modernisation des NH-90 devait être lancé courant 2020.

En 2020, la Luchtmatch amorcera le remplacement du KDC-10. Le premier avion ravitailleur A330 MRTT arrivera à la base d’Eindhoven pour reprendre ses tâches à la mi-2020. D’ici fin 2019, le premier KDC-10 sera retiré du service tandis que le dernier le sera en 2021. Durant cette phase de transition, la capacité disponible pour le transport aérien sera réduite. En revanche, la capacité de drones MALE prendra son essor avec l’arrivée des deux drones MQ-9 Reaper de General Atomics en 2020 pour disposer d’une capacité opérationnelle initiale à partir du début de 2021.

Des dossiers retardés pour la Marine dont celui des frégates

Dans une moindre mesure, la Marine devrait aussi avoir des investissements. Des travaux de maintenance importants sont en cours sur 4 frégates de défense aérienne et de commandement. Les frégates LCF vont être équipées du nouveau radar SMART-L avec une capacité de capteur d’alerte précoce qui convient à la défense antimissile balistique. La première des quatre frégates LCF achèvera son programme de maintenance en 2020 et sera à nouveau disponible. La durée de vie de ces frégates ayant été prolongée, le dossier de leur remplacement a été repoussé à 2026. L’autre dossier du remplacement des frégates polyvalentes de type-M a été repoussé à 2020 comme nous l’avait indiqué le ministre Didier Reynders en juillet dernier.

Des investissements plus petits mais plus nombreux pour la Landmacht

Les investissements dans la Landmacht seront plus petits mais plus nombreux. La Landmatch recevra les premiers exemplaires d’un total de plus de 200 quads et les premiers exemplaires de plus de 500 véhicules tactiques légers destinés à la 11ème brigade aéromobile. Le stock de munitions devrait être reconstitué. La Défense prévoit la livraison de kits de guidage de précision pour les obus M982 « Excalibur » de 155 mm, des cartouches de 12,7 mm, des grenades à fumée et des grenades de 40 mm. Le programme de remplacement de ces systèmes anti-chars de moyenne et courte portée (MRAT/SRAT) devrait être lancé l’année prochaine et non pas en 2021. Retardé d’un an, le programme d’acquisition d’une défense aérienne à très courte portée débutera en 2020. La Landmatch lancera surtout le programme de mise à niveau (Midlife update)  de ces véhicules de combat d’infanterie CV90 en incluant le package CE. Le projet d’élargissement de la capacité chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN) s’achèvera à la fin 2020. Le gouvernement néerlandais prévoit aussi l’acquisition de 12 nouveaux véhicules de reconnaissance CBRN et éventuellement d’un système de réserve supplémentaire. Il étudie la possibilité d’une coopération internationale pour ce dossier qui devrait se terminer en 2022.

Le Mémorandum, paru en avril 2018, prévoyait 12,7 milliards d’investissements entre 2018 et 2033. En avril 2019, le gouvernement néerlandais a pris la décision d’allouer des fonds supplémentaires à hauteur de 160 millions d’euros par an. Une nouvelle révision du Mémorandum est prévue en 2020.

Budget 2020 Nederland Defensie

Memorandum actualisé (septembre 2019)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.