La flotte des nouveaux A400M belges atteindra sa pleine capacité opérationnelle en 2024

En 2024, l’A400M aura définitivement remplacé le C-130 (crédit-photo BE Défense)

Les prochaines étapes de la mise en place de la nouvelle flotte d’A400M de l’armée belge se dessinent.

En commission de la Défense cette semaine, le ministre de la Défense Didier Reynders est revenu longuement sur l’arrivée de l’A400M en Belgique. Le calendrier de livraison est déjà connu puisque les deux premiers A400M arriveront en 2020 plus celui destiné au Luxembourg. Le dernier sera livré en 2024. Les premiers déploiements opérationnels dans le cadre de missions de transport logistiques sont programmés à partir de la fin 2020, a expliqué le ministre aux membres de la commission de la Défense. La Composante Air espère pouvoir atteindre la pleine capacité opérationnelle de la toute nouvelle flotte pour mi-2024, achevant définitivement la transition entre le C-130 et l’A400M.

Le retard de la construction du nouveau hangar, qui doit accueillir les A400M à Melsbroek, a été confirmé une nouvelle fois avec une date précise. La construction du hangar démarrera au début de l’année prochaine et se terminera au premier semestre 2021. Cela signifie que pendant un an les A400M n’auront pas de hangar. « Des solutions temporaires à Melsbroek, ainsi que la location de hangars à l’aéroport civil de Zaventem sont envisagés pour pallier l’indisponibilité de nouvelles infrastructures en 2020-2021 », a indiqué le ministre. En 2018, le ministre Sander Loones avait parlé de l’éventualité de faire appel à des pays étrangers durant cette période, se basant sur le fait que les nouveaux avions n’auraient pas besoin de beaucoup de maintenance.

La construction sera à la charge de la société flamande Democo, qui a remporté le contrat. La construction de ce hangar est réalisée sur base d’une coopération public-privé (PPS) pour laquelle l’entreprise sera responsable des aspects « design, build, finance & maintain » (DBFM) c’est à dire, conception, construction, financement et entretien, ainsi que les mises à jours sur une période de 30 ans. Le hangar aura la capacité d’accueillir jusqu’à trois avions maximum. Les coûts des travaux de construction sont estimés à 20  millions d’euros, entretien inclus. Le ministre a également précisé que le coût total du projet était de 134 millions d’euros sur 30 ans. Le Luxembourg prendra en charge une huitième des frais de maintenance à raison de 11 à 12 millions d’euros par an.

Le personnel du 15 Wing Tactique poursuit sa reconversion vers le nouvel appareil. « Le personnel appelé à travailler sur les avions A400M a suivi une formation initiale entre novembre 2017 et septembre 2019. Le recyclage du personnel technique au sol a débuté en septembre 2019. Les derniers élèves commenceront leur formation à la mi-2022. Trois pilotes ont déjà achevé leur formation et deux sont à mi-parcours. Entre 2020 et 2022, dix à douze pilotes supplémentaires seront recyclés chaque année », a détaillé le ministre de la Défense Didier Reynders.

La flotte belgo-luxembourgeoise d’A400M compte sept appareils belges et un appareil luxembourgeois. A cette fin, 4 pilotes et 3 soutiers luxembourgeois sont intégrés au sein de la 40ème escadrille du 15 Wing. L’armée luxembourgeoise fournira 3 équipages, ce qui équivaut à six pilotes et six soutiers.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.