La frégate Léopold Ier de retour en Belgique après une mission de quatre mois

Durant son déploiement, la frégate Léopold Ier a participé au grand exercice Dynamic Mariner (crédit-photo Vincent Bodignon/BE Défense)

La frégate Léopold Ier est de retour en Belgique après une mission de quatre mois au sein d’une escadre de l’OTAN.

La frégate Léopold Ier et son équipage de 162 hommes sont rentrés en Belgique à Zeebrugge en début de semaine. Depuis le début du mois d’août, la frégate était déployée au sein d’une des quatre escadres de l’OTAN avec des frégates norvégienne, portugaise et néerlandaise sous le commandement du destroyer américain USS Gridley. Elle avait embarqué à son bord un hélicoptère Alouette III.

Durant cette période de mission, la frégate Léopold Ier a dans un premier temps suivi un entraînement de six semaines sous le coaching d’officiers de marine anglais et néerlandais avant d’atteindre son niveau pour intégrer l’escadre. Au début du mois de septembre, elle était engagée au sein du grand exercice canadien Cutlass Fury 2019, regroupant plusieurs entraînements dont la défense antiaérienne ainsi que celle visant à contrer navires et sous-marins. En octobre, elle participé à un autre grand exercice d’envergure de haute intensité Dynamic Mariner, qui s’est déroulé sur les côtes espagnoles dans le golfe de Cadix. Cet exercice suivait un scénario basé sur la situation en mer Baltique et était organisé par la Marine espagnole. Durant son passage à Gibraltar, la frégate Léopold Ier a reçu la visite du Roi Philippe, du ministre Didier Reynders et du chef de la Défense, le général Marc Compernol.

La période opérationnelle de la frégate Léopold Ier n’est pour autant pas terminée. La frégate effectuera une nouvelle mission au sein de l’escadre de l’OTAN « SNMG1 » du 9 au 13 décembre.

Laisser un commentaire