La Composante Air excelle dans les missions de recherche et sauvetage en mer

Un NH-90 lors d’un exercice de sauvetage en juillet 2019 près d’Ostende (crédit-photo Hubert Rubbens/BE Défense)

Les missions de recherche et sauvetage en mer sont un domaine d’excellence de la Composante Air belge.

Le rapport de la Cour des Comptes souligne que les missions SAR (Search and Rescue) sont un domaine dans lequel la Composante Air excelle par rapport à ses pays voisins. D’après les statistiques qu’a collecté la Cour des Comptes durant la période 2007-2018, la Belgique a surtout apporté son aide à l’étranger au cours des dernières années et n’a dû solliciter une assistance que de façon très exceptionnelle. Effectivement en mars-avril de cette année, la Composante Air ne disposait plus que d’un NH-90 NFH et avait fait part de cette situation aux Pays-Bas, à l’Angleterre et la France qui se sont dit prêts à apporter gratuitement leur aide. Rien que la semaine dernière, la 40ème escadrille de Coxyde est intervenue sur la côte française près de Dunkerque et dans les eaux anglaises. Le 1er avril de cette même année, un NH-90 sauvait avec succès cinq pêcheurs français. Le 25 novembre, le NH-90 effectuait même une longue mission de onze heures pour chercher des organes en Allemagne et les ramener en Belgique.

La Cour des Comptes explique cette excellence pour deux raisons: le niveau de préparation de la Composante Air très élevé pour la mission SAR et la situation de la base de Coxyde beaucoup plus près des lieux d’intervention à l’étranger que les bases étrangères du lieu d’intervention en Belgique. On peut comprendre pourquoi la Défense a finalement pris la décision au début de l’année de conserver les missions SAR. La vision stratégique entretenait le flou autour du maintien de cette capacité au sein de la Défense et le recours à une société privée était même envisagé. En revanche, la base de Coxyde fermera en 2023 et la 40ème escadrille va déménager au sein de l’aéroport d’Ostende ce qui réduira les coûts.

Le 26 novembre dernier, un NH-90 sauvait une centième vie depuis qu’il a atteint sa capacité opérationnelle initiale pour les missions SAR en août 2015. Depuis cette année, les NH-90 ont repris en totalité les missions SAR qui étaient jusqu’ici effectuées encore en partie par les légendaires Sea King.

Un commentaire

Laisser un commentaire