Les nouvelles compagnies amphibies du SOR s’entraînent aux conditions hivernales avec les Pays-Bas

Les nouvelles compagnies amphibies mettent en pratique leur nouvelle coopération renforcée avec le Korps Mariniers en Norvège (crédit-photo Special Operations Regiment)

En 2020, l’armée belge fournira une compagnie amphibie pour l’Amphibious Task Group de la Force de réaction de l’OTAN. 

La vision stratégique du ministre Steven Vandeput a amorcé le développement d’une plus grande capacité amphibie au sein de la Composante Terre en l’étendant aux deux bataillons para-commandose en plus des deux bataillons de génie et du Special Forces Group. En mars 2019, le général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre, signait un memorandum of understanding avec le général-major Franck van Sprang, chef des opérations de la Marine néerlandaise pour renforcer la coopération avec le Korps Mariniers dans le domaine amphibie. Ce MoU se concrétise avec la participation de ces nouvelles compagnies amphibies du Special Operations Regiment à la période d’entraînement hivernal du Korps Mariniers en Norvège.

Depuis le 12 janvier, 120 militaires belges participent à l’exercice Joint Artic Training avec des militaires néerlandais et 70 militaires allemands. Les effectifs du détachement belge sont composés à 95% par la compagnie amphibie du 3ème bataillon de parachutistes, le reste étant des appuis à savoir une section du 2ème bataillon de Commandos et des éléments du 11ème bataillon de génie, du bataillon d’artillerie, du 6 Group CIS et du 14ème bataillon médical. Cet exercice se terminera le 8 mars et le détachement enchaînera avec l’exercice Cold Response du 9 au 22 mars.

L’exercice Cold Response est un exercice de l’OTAN organisé tous les deux ans depuis 2006 par l’armée norvégienne en tant qu’armée-leader de l’OTAN dans le domaine des opérations par grand-froid. Il aura lieu dans le comté de Troms et Finnmark. L’édition 2020 sera le plus grand exercice Cold Response jamais réalisé avec plus de 19.000 militaires venus des Etats-Unis, du Danemark, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, d’Allemagne, de France, de Lettonie, de Finlande et de Suède en plus des militaires belges. En plus d’un scénario de combat de haute intensité dans des conditions hivernales exigeantes, l’autre aspect important de l’exercice est l’entraînement de grandes capacités amphibies. Cold Response servira d’exercice de certification pour les militaires belges qui fourniront cette année une compagnie amphibie pour l’Amphibious Task Group de la Force de réaction de l’OTAN.

Le Korps Mariniers va accroître sa capacité d’entraînement aux conditions arctiques avec l’ouverture d’un nouveau camp d’entraînement à Skjold en 2024. L’armée norvégienne a délocalisé ces formations plus vers le nord afin d’avoir un effet dissuasif vers l’Est en compagnie de ces partenaires. Cette année se seront 800 militaires néerlandais qui suivront un entraînement hivernal dans ce camp renforçant leur coopération avec la Norvège.

L’armée belge s’est déjà entraînée de temps en temps en Norvège, nous a indiqués le service de presse de la Défense, mais uniquement avec des petits détachements (section ou peloton) et essentiellement dans un scénario OTAN.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.