Avec le recours massif au télétravail, les capacités CIS de l’armée sont très sollicitées

Test grandeur nature pour les capacités CIS de l’armée belge avec le recours massif au télétravail (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

Avec le recours massif au télétravail, les capacités CIS de l’armée sont très sollicitées.

Depuis le début de la semaine, le télétravail est maximisé au sein de la Défense à cause de la crise du coronavirus. Ces derniers jours,  la Défense a constaté une moyenne de plus de 10.000 utilisateurs se connectant de leur domicile via Internet à des ressources internes (courrier, partages de fichiers, applications) ou utilisant Skype. Un pic a même été atteint ce jeudi avec plus de 11.000 connexions simultanées. « Ces derniers jours, plus de 600 appels téléphoniques et plus de 400 mails ont été traités avec succès par notre service d’assistance informatique militaire », a indiqué un officier sur son compte Twitter personnel. Sur une armée d’environ 27.000 hommes, les chiffres sont énormes et sont le signe que le télétravail est suivi. 

Un tel recours massif nécessite une mobilisation totale des unités CIS (Systèmes de Communication et d’Information) de la Défense. « La semaine dernière, les actions nécessaires ont été prises en interne et depuis vendredi, chaque utilisateur sait se connecter avec son ordinateur de bureau ou portable Défense, ou consulter le courrier depuis son PC personnel », a indiqué le service de presse de la Défense. Les communications sont entièrement sécurisées via un portail central avec une authentification en deux étapes. Le défi est de taille pour ces unités de l’ombre afin que le travail sur le terrain puisse se poursuivre notamment si la Défense venait à être plus grandement mobilisée en plus de la Composante Médicale.

La Composante Terre compte trois unités CIS: le 4 Groupe CIS de Marche-en-Famenne et le 10 Groupe CIS de Bourg-Léopold, rattachés à la Brigade Motorisé. La dernière unité est le 6 Groupe CIS de Peutie qui est intégré au sein du Special Operations Regiment.

5 commentaires

  1. Le cyberespace est un champ de bataille permanent:
    https://www.europe1.fr/societe/a-la-rentree-gare-aux-virus-informatiques-qui-pourraient-cibler-votre-entreprise-3987115

    On l’a vu avec l’affaire Cambridge Analytica, les démocraties y sont perméables et chacun doit mener un combat contre les sollicitations permanentes dont il fait l’objet:
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/10/pour-combattre-la-fragmentation-de-la-societe-il-faut-revenir-a-une-technologie-que-nous-connaissons-bien-nous-memes_6048553_3232.html

    Même les acteurs ayant le budget pour se protéger restent vulnérables:
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/23/une-banque-systemique-dont-l-informatique-cesse-de-fonctionner-met-en-peril-toutes-les-autres_6049684_3232.html

Laisser un commentaire