Après trois semaines d’arrêt, la Composante Air reprend ses vols d’entraînement pour les F-16

A Florennes et Kleine-Brogel, on a repris les vols d’entraînement après trois semaines de suspension (crédit-photo 2 Wing)

Après trois semaines d’arrêt, la Composante Air reprend ses vols d’entraînement pour les F-16.

Depuis le 18 mars au début de la crise du coronavirus, la Composante Air avait suspendu temporairement tous ses vols d’entraînement pour les F16. Après avoir analysé comment les organiser au mieux en respectant les mesures de précaution, les bases aériennes de Kleine-Brogel et Florennes ont repris aujourd’hui leurs vols d’entraînement. Il est effectivement impératif pour la Composante Air de maintenir sa capacité opérationnelle et donc d’effectuer des vols de qualification. « Ce regain d’activité aérienne ira crescendo et se traduira dans un premier temps par un rythme de vols moins soutenu qu’à l’accoutumée », a expliqué la Composante Air dans un communiqué. Dès ce matin, les premiers vols ont eu lieu depuis les deux bases.

Actuellement, le 10 Wing de Kleine-Brogel a quatre F-16 déployés avec un détachement de 60 hommes en Lituanie dans le cadre de la mission Baltic Air Policing qui se termine à la fin du mois. Le 14 mai prochain, la Composante Air va reprendre les missions de surveillance de l’espace aérien du Benelux (QRA). Depuis le mois de janvier, c’est la Luchtmacht néerlandaise qui assurait cette surveillance d’abord avec la base aérienne de Leeuwarden puis celle de Volkel.

Le plan des opérations 2020 dessinait les contours d’un déploiement de quatre F-16 en Jordanie pour aider la coalition internationale contre l’EI en Irak. Il parlait d’« une planification prudente ». S’il doit se faire, ce déploiement débutera en juin afin d’être opérationnel en juillet pour une durée d’un an. Un détachement de 30 militaires néerlandais en assurera la sécurité. Le coût d’un tel déploiement est d’environ 20 millions d’euros pour 2020. Au vu du contexte actuel financier et politique, cette mission semble compromise à moins qu’il y ait une réelle volonté. Elle devra faire l’objet d’un débat à la Chambre.

En plus de ses autres missions traditionnelles, la Composante Air avec le 15 Wing de Melsbroek poursuit ses vols de rapatriement. Un Airbus A321 a ramené hier 53 ressortissants européens dont vingt Belges du Niger.

Laisser un commentaire