Avec un équipage rajeuni, la frégate Léopold Ier participe à l’exercice international Joint Warrior

La frégate Léopol Ier en route pour l’exercice Joint Warrior 2020 (crédit-photo SNMG/NATO)

Avec un équipage rajeuni, la frégate Léopold Ier participe à l’exercice international Joint Warrior.

La frégate Léopold Ier a quitté hier son port d’attache de Zeebruges avec la flotte de l’OTAN SNMG1. En plus des 13 navires de la flotte, elle sera rejointe par les frégates NRP Corte-Real (Portugal) et NCSM Toronto (Canada). Ces 16 navires vont participer à la deuxième phase de l’exercice international Joint Warrior 2020 durant deux semaines du 4 au 15 octobre dans les eaux écossaises.

Cet exercice rassemblera en tout 28 navires, deux sous-marins, 81 avions et plus de 6.000 militaires. Pour la première fois, le nouveau porte-avions de la Royal Navy le HMS Queen Elizabeth a quitté son port d’attache Portsmouth et évoluera lors de l’exercice. 10 F-35B américains et 4 F-35 britanniques seront à bord du porte-avions britannique plus 8 hélicoptères Merlin. Selon la Royal Navy, les participants effectueront des tâches telles que la collecte de renseignements, les opérations de lutte contre la contrebande et le terrorisme, l’assistance humanitaire et les opérations d’évacuation.

La frégate Léopold Ier aura à son bord le plus jeune équipage jamais constitué d’une frégate belge qui se rend à un exercice de haute intensité avec 65% de l’équipage ayant de moins de 35 ans. Le département Opérations et le département Logistique auront à leur tête des officiers féminins. Le personnel médical sera entièrement féminin. 11% de l’équipage sera composé de femmes. La frégate embarquera également à son bord un NH-90.

Au printemps 2021, la frégate Léopold Ier aurait dû participer à l’opération Fairwinds 2021, un voyage dans les eaux asiatiques d’une escadre belgo-néerlandaise de cinq navires. En raison de la pandémie COVID-19, l’opération a été annulée d’un commun accord entre les deux marines. L’État-major de la Défense travaille actuellement à une éventuelle alternative dans le plan des opérations 2021.

Laisser un commentaire