Trois Chasseurs Ardennais décorés pour actes de courage en 2017 lors de l’opération Vigilant Guardian

Trois Chasseurs Ardennais ont été décorés pour actes de courage. Un fait rare dans la Défense belge. (crédit-photo IPR BE Défense)

Trois Chasseurs Ardennais décorés pour actes de bravoure en 2017 lors de l’opération Vigilant Guardian.

Lors de la remise de commandement à Marche-en-Famenne, trois Chasseurs Ardennais ont été décorés pour actes de bravoure par le général-major Marc Thys, vice-chef de la Défense, et le général-major Pierre Gérard, commandant de la Composante Terre. Ils ont reçu la « Décoration d’honneur militaire de deuxième classe pour service exceptionnel ou pour un acte de courage ou de dévouement », a indiqué la Défense sur son site. Les faits remontent à 2017.

Le 20 juin 2017, des Chasseurs Ardennais en patrouille Vigilant Guardian à la gare-centrale de Bruxelles ont abattu un terroriste en train de commettre un attentat et qui a couru vers eux en criant « Allah Ouakbar ». Depuis le début de l’opération en janvier 2015, c’était la première fois que des militaires belges ouvraient le feu sur un individu. Le tir n’a fait aucune victime collatérale. Le sang-froid et le professionnalisme des militaires ont été unanimement salués par la classe politique et le ministre de la Défense de l’époque Steven Vandeput. Le lendemain, le ministre de la Défense accompagné du général Marc Compernol, chef de la Défense, et du général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre de l’époque, étaient venus rencontrer et remercier les militaires intervenus lors de l’attentat.

La « Décoration d’honneur militaire de deuxième classe pour service exceptionnel ou pour un acte de courage ou de dévouement » sera également remise à des militaires du bataillon de Chasseurs à Cheval intervenus lors des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

Cette remise de médaille est exceptionnelle car elle n’est que très rarement attribuée ces dernières années pour ainsi dire jamais. Des militaires du bataillon de Chasseurs à Cheval, intervenus le jour des attentats du 22 mars 2016à Bruxelles, doivent aussi la recevoir. Ce dossier remonte à loin puisqu’en 2017 l’état-major de la Défense, et notamment l’ancien de la Défense le général Marc Compernol, s’y était opposé afin de ne pas favoriser « le culte de l’héroïsme ». Le dossier avait été largement défendu et médiatisé par le syndicat SLFP-Défense. En février 2020, le général Marc Compernol avait fait marche arrière et l’annonce de l’attribution a été annoncée officiellement par le ministre Philippe Goffin en avril dernier.

Laisser un commentaire