Les drones luxembourgeois seront enfin déployés mi-novembre au Mali

Les drones Raven de l’armée luxembourgeoise devraient connaître prochainement leur baptême du feu (crédit-photo LU Arméi)

Les drones luxembourgeois seront enfin déployés mi-novembre au Mali.

En janvier dernier, le Luxembourg a décidé de déployer une vingtaine de militaires au sein de l’EUTM Mali à partir du mois de mai pour une durée de deux ans. Equipés de drones Raven, ces militaires luxembourgeois feront partie de la Force Protection de la mission européenne. La pandémie du coronavirus a toutefois quelque peu modifié le déploiement, les activités de formation étant restreintes. Après avoir effectué une période de quarantaine, seule une partie du personnel a été déployée au mois de juin dans des fonctions considérées comme essentielles. Mais le gros du contingent est resté au Luxembourg.

La semaine dernière, l’EUTM Mali a annoncé que le redéploiement du personnel et la reprise des activités de la mission allaient recommencer avec effet immédiat. Les premiers militaires arriveront au début du mois de novembre et la mission atteindra son niveau d’avant Covid-19 mi-novembre soit 700 personnes. Cela signifie que le Luxembourg va pouvoir enfin déployer son détachement de drones. Les préparatifs du déploiement ont été entamés en collaboration avec l’Etat-Major de l’EUTM Mali. « Les unités de drones seront projetées prévisiblement mi-novembre et une fois arrivées en zone d’opération seront rapidement opérationnelles », nous a-t-on précisés du côté de l’armée luxembourgeoise. Il s’agit du premier déploiement des drones Raven luxembourgeois depuis leur acquisition en 2018.

Le contingent luxembourgeois au sein de l’EUTM Mali comprendra 21 militaires. Deux autres militaires luxembourgeois sont déployés actuellement au sein de la Minusma.

5 commentaires

  1. Le Benelux doit renouveler ce type de matériel bientôt:

    « Selon le document programmatique ratifié en 2016, la Défense prévoit l’adoption d’un nouveau système tactique  (« T-UAS ») sur la période 2021-2023. Cet investissement de 18M€ (valeur 2015) se matérialisera par le biais d’un achat commun exécuté au niveau du Benelux, avec les Pays-Bas comme partie contractante. La demande d’achat correspondante est actuellement en rédaction et il faudra en temps utile se tourner vers l’équivalent néerlandais de la DGA, la Defensie Materieel Organisatie (DMO), pour obtenir une vision précise du modèle retenu et du volume des commandes.

     Ne restent que six mois pour transformer l’essai, la possibilité d’adhérer au protocole d’accord (MoU) avec les Pays-Bas expirant à la fin de l’année 2020. Si le processus d’acquisition est achevé cette année, les livraisons pourraient se concrétiser à partir de 2021. À l’instar des systèmes en service dans la Composante Terre, le futur T-UAS sera principalement engagé pour des tâches de type ISR. »

    Tiré de cet article:
    https://forcesoperations.com/belgique-un-nouveau-drone-tactique-pour-la-composante-terre/

    Tic-tac, tic-tac…

Laisser un commentaire