La Défense intervient désormais sur plusieurs fronts dans son aide à la lutte contre la Covid-19

La Défense reprend sa mobilisation du mois de mars dans son aide à la lutte contre la covid-19 (crédit-photo Malek Azoug/BE Défense)

La Défense intervient désormais sur plusieurs fronts dans son aide à la lutte contre la Covid-19.

Une équipe de jour composée de deux ambulanciers/soignants et une équipe de nuit d’un ambulancier/soignant offrent leur aide à la maison de repos du CPAS de Middelkerke «De Ril».

À Comines-Warneton, ce sont deux équipes de deux ambulanciers qui prêtent main forte à la maison de repos «Paul Demade», lors des shifts du matin et de l’après-midi.

Un infirmier militaire apporte son aide à Frameries, à la maison de repos «Les Bosquets», tandis que deux équipes de cinq ambulanciers sont déployées matin et après-midi à «Facere», un foyer pour personnes ayant une déficience mentale situé à Anderlecht, où la moitié des effectifs sont absents. À Aubagne, quatre militaires assistent le personnel de la maison de repos «Bellefleur» matin, après-midi et soir.

Deux militaires vont s’occuper du déplacement des patients à la résidence CHC Landenne dans la province de Namur à partir du 30 octobre jusqu’au 6 novembre.

Des cours, impliquant à chaque fois deux instructeurs, sont également dispensés au personnel des centres de soins de Flandre orientale, du Brabant wallon et de la Région de Bruxelles-Capitale.

La Défense apporte aussi son soutien au Comité fédéral de Coordination (COFECO) et au Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC).

Deux planificateurs médicaux (un officier et un sous-officier) s’occupent du transport de patients au SPF Santé publique.

Des réservistes du commandement militaire de la province de Flandre orientale fournissent un soutien administratif à l’hôpital d’Alost.

L’Hôpital Militaire Reine Astrid et l’IMTR de Loverval sont désormais les seuls à faire office de centre des brûlés dans le pays, permettant ainsi de libérer des places dans d’autres hôpitaux. La chambre hyperbare de l’Hôpital Militaire Reine Astrid est la seule à pouvoir être utilisée en Belgique, et ce encore une fois dans un souci de libération de place au sein des autres hôpitaux. Il dispose aussi d’une ambulance réservée au transport de patients Covid et pouvant être envoyée sur le terrain à tout moment.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire