La Marine a dit adieu au Godetia après plus de 50 années de service

Accompagné de deux Alouette III, le Godetia est rentré pour la dernière fois à Zeebruges (crédit-photo Composante Marine)

La Marine a dit adieu au Godetia après plus de 50 années de service.

Après une mission de six mois au sein de la flotte de déminage de l’OTAN, le Standing NATO Mine  Countermeasures Group 1 (SNMCMG1), le navire de commandement et de logistique Godetia est rentré pour la dernière fois à Zeebruges. Pour l’occasion, l’équipage a été accueilli par la musique Royale de la Marine. La cérémonie a été rehaussée par la présence du chef de la Composante Marine, l’amiral Jan de Beurme. Le navire a été survolé par un vol de formation de deux Alouette III encore en service et qui seront eux aussi retirés du service très prochainement.

Mis en service en 1966, il aura servi la Marine belge pendant plus de cinquante ans et faisait partie des plus vieux navires de guerre encore en service. Après son retrait, le navire sera commissionné. Toutefois certaines pièces telles que les ancres, les plaques signalétiques et la cloche du navire seront récupérées et mises à la disposition du War Heritage Institute (WHI).

Selon la Vision Stratégique, le navire ne sera pas remplacé car chaque nouveau chasseur de mine aura une capacité d’état-major suffisante à bord grâce aux modules de commandement et de contrôle avec une capacité de soutien logistique plus importante. « Pour les frégates multipurpose, notre pays compte sur le soutien de navires ravitailleurs et de navires logistiques de pays partenaires pendant les exercices et les engagements opérationnels », est-il écrit dans le document.

La Belgique a l’intention de participer au Joint Logistic Support Ship néerlandais Zr. Ms. Karel Doorman, mis en service en 2015, avec du personnel, des moyens de fonctionnement et/ou un hélicoptère. Les Pays-Bas sont à la recherche de partenaires européens pour finaliser sa mise en œuvre opérationnelle et compléter ses deux autres tâches: le transport maritime stratégique et le soutien logistique depuis la mer. En 2016, un accord a déjà été signé avec l’Allemagne.

2 commentaires

  1. On aurait bien pu le donner au Bénin, il aurait flotter encore 50 ans…

    La dernière blague en matière navale est anglaise et concerne donc la Royal Navy:
    J’ai l’honneur de vous rendre compte des documents secrets du ministère de la #Défense britannique oubliés à un abri bus dans le Kent.

    La BBC les a obtenus.

    Référence au passage du destroyer Defender en mer Noire, de la relation avec les USA et de l’Afghanistan…
    https://www.bbc.com/news/uk-57624942

  2. Nous faire croire que ce navire d’appui et/ou de Commandement sera remplacé par  » les nouveaux chass. de mines  » c’est en quelque sorte dévoiler que pendant 5 ou 6 ans au moins nous allons devoir nous en passer tout simplement !
    Nous comptons sur le soutien des autres , bien d’accord mais nous qui soutenons ns. à notre tour puisque à la traîne partout ds. tous les secteurs .

Laisser un commentaire