Le lieutenant-général Peter Devogelaere prend le commandement de l’Eurocorps

Le lieutenant-général Peter Devogelaere est le nouveau commandant de l’Eurocorps (crédit-photo PAO Eurocorps)

Le lieutenant-général Peter Devogelaere prend le commandement de l’Eurocorps.

Le lieutenant-général Peter Devogelaere a pris hier la tête de l’Eurocorps pour deux ans. Âgé de 59 ans, il a eu une carrière de parachutiste après avoir été formé à  l’Ecole Royale Militaire. Sa première affection est chef de peloton au 1er bataillon de parachutistes en 1985. Après plusieurs fonctions d’Etat-Major, il prend le commandement du 3ème bataillon de parachutistes en 2005. A partir de 2007, il occupe différents postes au sein de l’Etat-Major de la Composante Terre dont celui de commandant du centre de compétence entre septembre 2013 et juin 2014. Il prend ensuite le commandement de la brigade légère jusqu’en novembre 2016. En janvier 2017, il est le deuxième commandant belge de la mission de formation de l’UE au Mali (EUTM Mali) succédant au général Eric Harvent durant six mois.

A son retour en Belgique, il devient directeur des opérations au sein du ministère de la Défense sous Steven Vandeput. En décembre 2018, il est nommé chef de cabinet du ministre de la Défense Didier Reynders et poursuit dans cette fonction avec son successeur Philippe Goffin. En 2020, il est le nouvel inspecteur général de la Défense et dans ce cadre il a la charge de mener une enquête interne pendant l’affaire Jürgen Conings en mai dernier. Le 2 septembre, il a pris la succession général français Laurent Kolodziej à la tête de l’Eurocorps.

A partir de ce mois et jusqu’en 2022, l’Eurocorps va prendre le commandement des deux missions européennes de formation en Afrique: EUTM RCA et EUTM MALI tout en fournissant un contingent. C’est ainsi que le général de brigade belge Jacky Cabo sera à la tête de l’EUTM RCA l’année prochaine.

5 commentaires

    • Un battle group, qu’est-ce que c’est ?
      https://www.bruxelles2.eu/2021/09/dans-la-realite-dun-battlegroup/

      Pour mémoire, le nombre d’engagements des Groupements tactiques 1500, c’est à dire la force de réaction rapide de l’Union européenne, depuis 2007 : zéro.

      Rappelons qu’il existe une force autonome de pays européens, mais elle est binationale et hors cadre UE: la Combined Joint Expeditionary Force (CJEF), jusqu’à 10 000 hommes mobilisables sur très court préavis et pouvant mener des « opérations de haute intensité »…

      Non vu, non plus!!!

Laisser un commentaire