La frégate Louise-Marie sera à nouveau opérationnelle fin 2022

La frégate Louise-Marie aura été en maintenance durant deux ans (crédit-photo Composante Marine)

La frégate Louise-Marie sera à nouveau opérationnelle fin 2022.

En février 2020, la frégate Louise-Marie entrait dans une longue phase d’entretien. En commission cette semaine, la ministre Ludivine Dedonder a donné une date prévisionnelle de son retour au service à savoir le courant du mois de septembre 2022. « La maintenance sera terminée d’ici la mi-janvier 2022. Suivront alors encore une phase d’intégration et de suivi et des phases d’expérimentation, au cours desquelles le personnel recevra, en parallèle, des formations et des entraînements », explique-t-elle. La maintenance a pris deux mois de retard à cause du covid-19 et de la décision de réaliser certains travaux d’entretien et d’adaptation supplémentaires mais reste dans les temps.

Pour la maintenance de la frégate, la Belgique en coopération avec les Pays-Bas a mis en place un nouveau concept: une équipe de soutien binationale BST (Binational Support Team), composée de 7 Belges, 7 Néerlandais et 25 civils. Cette équipe permanente se consacre uniquement à la maintenance de la frégate à Den Helder. Cette solution a été choisie pour faire face à la pénurie de techniciens au sein de la Marine.

De son côté, la frégate Léopold Ier entrera en maintenance à partir d’octobre 2022. Désormais, la Marine belge n’a plus qu’une frégate opérationnelle en moyenne ces dernières années. Alors que l’ancien député N-VA de la majorité, Peter Buysrogge, s’inquiétait de cette baisse de possibilités opérationnelles, la ministre Ludivine Dedonder s’est agacée. « Ce ne sont pas des choix purement budgétaires, Monsieur Buysrogge. On est confronté à un matériel vieillissant et le nouveau, qui le remplace, implique une formation. Nous faisons au mieux, avec le département tel qu’on en a hérité », a-t-elle répondu. Une petite passe d’armes entre ancienne et nouvelle majorité.

Les nouvelles frégates belges seront livrées au plus tard en 2030. D’ici là, les frégates actuelles devront continuer de poursuivre les missions.

Laisser un commentaire