Un Néerlandais à la tête de la MINUSMA en 2022

Le lieutenant-général néerlandais Kees Matthijssen prendra la tête de la Minusma en 2022 (crédit-photo NL Defensie)

Un Néerlandais à la tête de la MINUSMA en 2022.

La Défense néerlandaise a annoncé qu’un de ses généraux serait prochainement à la tête de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali. Il s’agit du lieutenant-général Kees Matthijssen, qui prendra ses fonctions en 2022 pour une période d’au moins un an. Pour cette mission, il sera accompagné d’une équipe de 15 personnes, comprenant un politique un militaire, un conseiller juridique, un interprète, des assistants et des agents de sécurité.

« La nomination de Matthijssen comme commandant de force est assez exceptionnelle pour les Pays-Bas », s’est félicitée la Défense néerlandaise. Le général Patrick Cammaert avait commandé la mission de l’ONU en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) entre 2000 et 2001.

Le lieutenant-général Kees Matthijssen prend la succession du général suédois Dennis Gyllensporre, qui a pris ses fonctions en 2018 et termine un mandat de trois ans. En octobre 2018, il avait remplacé le général-major belge Jean-Paul Deconinck.

Entré dans l’armée en 1981, le lieutenant-général Kees Matthijssen commande un bataillon aéromobile en Irak en 2004 et la Task Force Uruzgan en Afghanistan en 2008. En 2014, il prend la tête de la 11ème Brigade aéromobile. En 2017, il devient le commandant adjoint de la Landmacht. Depuis 2019, il était chef d’état-major adjoint aux plans au sein du Joint Force Command de l’OTAN à Brunssum.

Le gros des troupes néerlandaises ont quitté le Mali en 2019. L’armée néerlandaise ne fournissait plus que quelques officiers d’état-major. Mais à partir de fin novembre, la Défense néerlandaise déploiera un C-130 avec un détachement de 90 hommes pour une durée de six mois.

26 commentaires

  1. Les problèmes du Tigray sont bien pires que ceux du Sahel.
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/02/04/ethiopie-ce-qui-se-passe-au-tigre-est-sans-aucun-doute-une-catastrophe-humanitaire_6112377_3212.html

    À l’époque où il y était, c’était déjà la guerre, mais entre l’Éthiopie et l’Erythrée:
    https://theconversation.com/la-guerre-en-ethiopie-menace-de-destabiliser-toute-la-region-171901

    Marquant à la culotte les américains, les chinois vont aussi nommer un envoyé spécial pour l’Afrique de l’est.
    https://www.lepoint.fr/afrique/la-chine-va-nommer-un-envoye-special-pour-la-corne-de-l-afrique-06-01-2022-2459431_3826.php

  2. La solution pourrait bien venir de la Chine, maintenant que l’on s’est bien focalisé sur la présence des mercenaires russes:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/02/17/l-avenir-des-casques-bleus-de-la-minusma-en-suspens-apres-le-retrait-francais-du-mali_6114072_3212.html

    Qui a un très substantiel intérêt à maintenir une relative stabilité dans le coin:
    https://www.courrierinternational.com/article/mine-le-mali-pourrait-devenir-le-premier-producteur-de-lithium-dafrique-de-louest

    En plus d’avoir investi dans le béret bleu azur délaissé par les soldats occidentaux.
    https://lejournaldelafrique.com/lafrique-daujourdhui/operations-de-paix-de-lonu-la-chine-fait-de-lombre-a-la-france/

Laisser un commentaire