Le plus gros du détachement des Lanciers a quitté la Belgique pour la Roumanie

La dernière partie du détachement belge a quitté hier la Belgique pour la Roumanie (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

Le plus gros du détachement des Lanciers a quitté la Belgique pour la Roumanie.

Après le départ de l’avant-garde du détachement de 100 hommes et d’un convoi de matériel le 4 mars, le plus gros des troupes d’environ 150 militaires est parti mardi matin depuis l’aéroport de Melsbroek pour la Roumanie. Il s’agissait en grande partie d’hommes du bataillon 1/3 Lanciers mais aussi du 4ème bataillon de génie, du 4 Group CIS, du bataillon d’artillerie mais aussi du 23ème bataillon médical. Le départ s’est effectué en présence du Premier ministre, Alexander De Croo, du ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, du chef de la Défense, l’Amiral Michel Hofman et du commandant de la Composante Terre, le Général-major Pierre Gérard.

« Il y a une certaine émotion, car effectivement c’est la première fois depuis la création de l’OTAN que cette force de réaction rapide est déployée et que nous envoyons plusieurs centaines de militaires pour protéger les frontières de l’OTAN », a souligné la ministre Ludivine Dedonder. Le convoi logistique avec le matériel est toujours sur la route vers la Roumanie. La Défense belge aura mis une semaine et demie pour envoyer tout son détachement depuis l’activation de la NRF par l’OTAN le 25 février.

Les 300 militaires belges seront intégrés au sein d’un détachement français, et plus précisément des Chasseurs Alpins du 27ème bataillon. Ils formeront ensemble un bataillon binational. Selon la Défense, la mission aura pour l’instant une durée de trois à six mois selon l’évolution de la situation.

3 commentaires

  1. Leur tenues ne semblent pas très appropriées ni adaptées au conditions du terrain et climatiques de cette région comparées à celles des chasseurs Alpins fr. par exple et c’est flagrant !

Laisser un commentaire