Le SEDEE a vu ses activités augmenter en 2021 par rapport à 2020

Le SEDEE a encore été particulièrement actif en 2021 (crédit-photo Composante Terre)

Le SEDEE a vu ses activités augmenter en 2021 par rapport à 2020.

L’année 2021 a vu des activités repartir à la hausse pour le service de déminage de la Défense (SEDEE) après une baisse en 2020 sans doute due à la situation particulière du covid-19. Sur sa page FB, le SEDEE (Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs) a indiqué avoir reçu plus de 3.500 requêtes, dont 98% concernait des munitions des deux Guerres mondiales, l’année dernière. « C’est une moyenne stupéfiante de près de dix demandes par jour », souligne l’unité.

En réponse à des questions des députés Peter Buysrogge (N-VA) et Jasper Pillen (Open Vld), la ministre de la Défense Ludivine Dedonder a également donné des chiffres précis. En 2021, 1.174 projectiles ont été détruits dans la chambre de détonation statique de Poelkapelle contre 872 en 2020. On ne revient pas toutefois au niveau de 2019 où 2.171 projectiles avaient été détruits. Comme toujours, la plus grande partie des interventions ont eu lieu en Flandre-Occidentale soit 2.184 pour 2021. En revanche, le SEDEE n’a détruit aucune mine marine dans les eaux territoriales belges en 2020 et 2021.

En août 2012, une explosion avait rendu inutilisable de manière permanente l’ancien bâtiment de démantèlement de Poelkapelle. En 2014, la Défense a décidé de la remplacer pour un montant de 5 millions d’euros. La nouvelle chambre de détonation statique a été inaugurée et mise en service en avril 2017. Selon la ministre, il est prévu de la remplacer dans les années à venir sans préciser quand.

Au début de l’année, les effectifs du service de déminage de la Défense comptaient 241 hommes, dont 172 démineurs brevetés. Ils restent stables par rapport à 2018 (311 militaires pour 187 démineurs brevetés). Le SEDEE comprend trois compagnies dont une est basée à Poelkapelle. Les deux autres sont basées à Zeebruges et Oud-Heverlee. Depuis octobre 2021, le SEDEE est commandé par le lieutenant-colonel Bernard Tasiaux en remplacement du lieutenant-colonel Gunther Haustrate, qui avait pris ses fonctions en 2018.

En 2020, le service de déminage de la Défense a fêté son centenaire.

Laisser un commentaire