Des militaires belges menacés de mort par Daech

photo Fraternelle des Chasseurs Ardennais
photo Fraternelle des Chasseurs Ardennais

Des militaires belges sont visés par Daech, qui a établi une liste nominative. La menace est prise très au sérieux par les autorités judiciaires du pays. Le général Marc Compernol et le ministre Steven Vandeput se sont voulus rassurants. 

C’est une information parue dans l’édition du jour du quotidien la Dernière Heure, qui a fait l’effet d’une bombe. Le propagandiste en chef de Daech pour la francophonie, le français Rachid Kassim, a établi une liste de militaires belges à abattre. Cette liste a été diffusée lundi après-midi par l’intermédiaire de l’application de messagerie cryptée Telegram à ses quelque 300 followers sous l’intitulé « petite amana(commandement) pour les frères de Belgique » . La menace a été prise très au sérieux par les autorités judiciaires belges, qui ont demandé au journal un délai de 24H avant de diffuser l’information, le temps de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des intéressés dont les identités, les photos et les localisations approximatives ont été diffusées sur la toile. Rachid Kassim aurait trouvé les informations sur internet et les réseaux sociaux. Une partie d’entre elles seraient d’ailleurs erronées.

Olivier Severin, porte-parole de l’armée belge, a confirmé à la DH que« l’enquête en cours est prise très au sérieux et suivie de près par le service de renseignement de l’armée », ajoutant que « un rappel des mesures de sécurité en vigueur en niveau 3 et 4 de menace a été fait à tous les membres du personnel de l’armée ». Le ministre de la Défense Steven Vandeput a également réagi en déclarant qu’il ne fallait pas céder à l’angoisse que tentait de provoquer l’EI. De son côté le patron de la Défense, le général Marc Compernol, a tenu à relativiser: »il faut situer ces menaces dans le contexte général. C’est quelque chose qu’on suit avec nos services de renseignement et de sécurité« , précisant que les photos qui ont circulé sur Facebook ne sont pas « sensibles« . L’un comme l’autre ont rappelé que des mesures de sécurité avaient été prises visant à protéger les militaires et que ceux-ci avaient reçu des consignes relatives à l’utilisation des réseaux sociaux. « Dans le contexte actuel il faut être vigilant en ce qui concerne les contenus publiés« , a ajouté le général Marc Compernol.

Une enquête a été ouverte par le parquet fédéral. Même si on peut relativiser l’importance de cette liste, elle rappelle toutefois que la menace terroriste reste toujours présente en Belgique. 1800 militaires belges patrouillent tous les jours sur tout le territoire national dans le cadre de l’opération Vigilant Guardian et sont également des cibles potentielles au même titre que les policiers.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s