Congo: L’armée belge a vendu son matériel resté sur place à une firme locale

Photo Pierre Bogaert

En avril dernier, le gouvernement congolais mettait fin à la coopération militaire avec la Belgique. Suite à des complications diplomatiques, le détachement belge avait mis plusieurs mois à rentrer au pays tandis que l’armée belge avait dû laisser une partie de son matériel sur place. En réponse à une question du député socialiste Stéphane Crusnière, le ministre Steven Vandeput a donné quelques précisions sur ce qu’il était devenu.

Après son départ du Congo, l’armée belge a laissé sur place: 63 véhicules (jeeps, camions, engins de levage), 18 remorques, 23 groupes électrogènes, 22 containers ainsi que divers autres objets comme des pièces de rechange ou de l’outillage selon les chiffres fournis par le ministre de la Défense. La plus grande partie du matériel a été vendue à une firme locale: le groupe Number One, qui est un grand complexe agro-pastoral de plusieurs hectares basé à Lubumbashi. Le tout a été vendu pour un peu plus de 150.000€. Le reste a été vendu aux enchères à des particuliers pour environ 7.000€.

La coopération militaire belge avec le Congo datait depuis la fin des années 60. Jusqu’au bout, les militaires belges ont toujours eu d’excellents rapports avec leurs homologues gabonais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s