Vers un volet civilo-militaire à l’Hôpital Militaire Reine Astrid ?

Photo Malek Azoug/BE Defence

Objet de spéculations depuis plusieurs années, l’Hôpital Militaire Reine Astrid devrait être fixé sur son sort après qu’un audit ait été réalisé selon un communiqué du commandant de la Composante Médicale le Général-Major Pierre Neirinckx. L’hôpital pourrait devenir une structure hybride avec deux volets: un volet purement militaire et un volet civilo-militaire.

D’abord prévu en 2016, un audit a été mené en 2017 par des experts indépendants qui ont émis des propositions dont la piste d’une civilo-militaire, une piste évoquée dans la Vision stratégique du ministre Steven Vandeput. « Le Ministre de la Défense a donné mandat à un groupe de travail technique intersectoriel et interdépartemental afin de mettre en pratique les recommandations établies lors de cet audit indépendant et de préparer ainsi l’avenir de l’hôpital militaire (…) Ce groupe de travail préparera les décisions à prendre concernant une structure hospitalière hybride comprenant un volet purement militaire et un volet civilo-militaire », explique le communiqué. Ce groupe de travail, où se retrouvent représentés plusieurs départements de la Défense ainsi que le ministère de la Santé Publique, est présidé par le vice-chef de la Défense le vice-amiral Michel Hofman.

Parallèlement se tiendra un deuxième groupe de travail avec des discussions dirigées par d’autres départements, sans qu’il soit mentionné lesquels. « Elles porteront sur la description des conditions et des structures d’un seul hôpital fédéral en cas de catastrophes, qui peut être exploité en collaboration avec la défense et les soins de santé civils », précise le communiqué. Le Général-Major Pierre Neirinckx se veut toutefois rassurant avec son personnel malgré les prochains changements qui s’annoncent: » L’avenir de l’hôpital se fera sans perdre de vue la spécificité du métier de militaire et en garantissant la préparation médicale, la prévention et les soins du militaire en opération. Ce projet est la garantie d’un appui médical de qualité pour les opérations », écrit-il.

L’Hôpital Militaire Reine Astrid est source de tension politique entre le ministre de la Défense Steven Vandeput et l’ancien ministre de la Défense socialiste André Flahaut, aujourd’hui Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Simplification administrative de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce dernier accuse Steven Vandeput de vouloir affaiblir l’établissement et de le démanteler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s