La Belgique officialise sa participation au programme de l’avion ravitailleur européen d’Airbus

crédit-photo Malek Azoug/BE Defence

La Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Allemagne et la Norvège ont signé hier à Bruxelles un memorandum of understanding pour leur participation au programme Multi Role Tanker Transport. 

L’avion Multirole Tanker Transport (MRTT) est un avion militaire basé sur un A330 qui peut être utilisé pour transporter du personnel et du fret durant les opérations extérieures et effectuer des évacuations médicales. La MMU est une unité multinationale où les avions Multirole Tanker Transport sont couramment utilisés au profit des pays participants, ayant signé le memory of understanding, qui bénéficient chacun de droits d’utilisation exclusifs.

Jusqu’ici la Belgique participait à ce programme en tant que pays observateur. Conjointement avec le Luxembourg, les Pays-Bas ont été les premiers à acheter deux avions A330 MRTT dans le cadre du programme appelé MMF (Multinational Multi Role Tanker)  en juillet 2016. Depuis ils ont été rejoint par l’Allemagne et la Norvège avec cinq appareils supplémentaires. Le 16 février dernier, le ministre Steven Vandeput a signé une déclaration d’intention avec l’Allemagne et la Norvège pour que la Belgique intègre le programme MMF (Multinational Multi Role Tanker). Le Conseil des Ministres a validé le 22 décembre l’achat d’un Airbus A330 MRTT pour un montant de 258 millions d’euros entre 2024 et 2027 portant la flotte à huit appareils. La participation belge avoisine les 1 000 heures de vol par an. Les Pays-Bas auront droit à 2.000 heures de vol et le Luxembourg 200 heures de vol. L’Allemagne sera un utilisateur majeur avec 5.500 heures de vol.

Sur base de ce memory of understanding, les pays participants demandent à la NSPA (NATO Support Agency) de prendre en charge la mise en œuvre du programme. L’achat lui-même est réalisé par l’OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement, spécialisée dans l’achat de matériel militaire) par un contrat avec Airbus.

« Grâce à notre contribution à la flotte, la Défense aura enfin une capacité de ravitaillement en vol. Ce projet est également un bel exemple de coopération européenne en matière de défense. En investissant ensemble et en partageant ensuite les appareils, nous travaillons à la diminution d’une pénurie européenne. Notre pays peut déjà, à partir de 2018, utiliser les premiers appareils. Il faudra attendre 2025 pour que les 8 avions soient opérationnels », a déclaré le ministre Steven Vandeput dans un communiqué.

C’est la première fois que la Composante Air s’équipe de ce type d’appareil.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.