La Belgique continue de préparer l’arrivée des Airbus A400M

Un A400M français sur le tarmac de la base de Melsbroek lors de son passage en Belgique en août 2014 (crédit-photo Pieter De Win/BE Defense)

Peu à peu, la Belgique continue de préparer l’arrivée des futurs avions de transport A400M qui vont remplacer les C-130. En septembre 2017, le gouvernement belge avait lancé une procédure  pour la construction, via un partenariat avec le secteur civil, d’un nouveau hangar sur la base aérienne de Melsbroek, afin d’assurer l’entretien de ces nouveaux avions. La semaine dernière, le gouvernement a lancé une autre procédure de marché public pour l’achat et l’exploitation d’un BELUX A400M Training Center.

Ce BELUX A400M Training Center, qui verra le jour près de la base aérienne de Melsbroek, sera équipé d’un Full Flight Simulator afin de permettre le maintien de la qualification de vol des équipages. La technologie actuelle des moyens de simulation permet d’effectuer des entraînements sur simulateurs à la place de vols réels, ce qui explique ce choix par la Belgique car c’est moins coûteux. L’économie réalisée serait de l’ordre de 17 millions d’euros par an selon le ministre Steven Vandeput. De plus, les avions seront plus disponibles pour des missions opérationnelles. Parmi les autres équipements, il y aura un Loadmaster Work Station Trainer ainsi que le software et les bases de données nécessaires.

Cet achat se fera conjointement avec le Luxembourg. La contribution belge est à hauteur de 65 millions d’euros. Le marché doit être bouclé pour fin 2018 avec une livraison prévue pour 2022. De son côté, le Luxembourg est également en train de voter actuellement le budget de maintenance des avions. Il s’élèvera à 420 millions d’euros pour une période opérationnelle de 35 ans soit un montant annuel de 12 millions d’euros. L’armée luxembourgeoise va détacher au 15 Wing de la base de Melsbroek six officiers-pilotes et six sous-officiers soutiers pour former trois équipages.

La flotte belgo-luxembourgeoise d’A400M compte sept appareils belges et un appareil luxembourgeois. La livraison de ces appareils doit débuter à partir de février 2019 mais elle pourrait être retardée à septembre 2019 en raison des problèmes rencontrés par le programme selon des propos du ministre belge de la Défense Steven Vandeput en février 2017. Le mois dernier, le ministre luxembourgeois de la Défense Étienne Schneider a indiqué de son côté que la livraison était repoussée à 2020 et qu’Airbus devrait payer des indemnités de retard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s