Le Luxembourg prolonge sa présence au sein de l’EUTM Mali jusqu’en 2020

Le gouvernement luxembourgeois a décidé de prolonger sa présence militaire au sein de l’EUTM Mali pour un quatrième mandat jusqu’en 2020. L’armée luxembourgeoise contribue à l’EUTM Mali depuis 2013 notamment aux cotés de la Belgique. Dans les deux prochaines années à venir, elle va augmenter sa contribution de façon significative selon le projet grand-ducal.

La contribution de l’armée luxembourgeoise a évolué au cours de ses dernières années. Au début de la mission en 2013, un sous-officier instructeur luxembourgeois était intégré dans une unité multinationale d’instruction « Infanterie » au camp d’entraînement de Koulikoro. Après les attentats de Paris de novembre 2015, la France avait demandé une assistance militaire aux pays européens. Le Luxembourg avait répondu en envoyant un officier au sein de l’EUTM Mali avec une fonction de conseiller dans le domaine des Ressources Humaines dans le cadre de la mission de conseil et d’assistance à la chaîne de commandement à Bamako. Actuellement, le Luxembourg fournit toujours deux sous-officiers, le premier dans une fonction administrative au sein de l’ATF (Advisory Task Force) à Bamako et le deuxième au sein de l’ETTF (EUTM Education and Training Task Force) à Koulikoro.

A partir de mi-mai, l’armée luxembourgeoise va entrer dans un nouveau mandat de la mission avec une contribution qui va évoluer. Le poste de sous-officier instructeur à Koulikoro va être maintenu. En revanche, pour le poste administratif au sein de l’ATF, le sous-officier sera remplacé par un officier avec une rotation tous les six mois en alternance avec la Belgique. Après 2019, le Luxembourg envisage une contribution plus conséquente et différente avec des moyens de communication, des drones d’observation ou du personnel d’état-major mais tout dépendra de l’évolution de la contribution des autres pays partenaires et notamment la Belgique. En 2020, l’armée luxembourgeoise fournirait ainsi un contingent d’un maximum de 10 personnes: 2 officiers, 3 sous-officiers, 2 caporaux et 3 soldats volontaires.

Le gouvernement luxembourgeois a fait du Sahel un de ses axes prioritaires de sa politique étrangère. En plus du volet militaire, le Luxembourg a également apporté une contribution financière avec la mise en place d’un logiciel de gestion de l’équipement et l’achat de trousses de premiers secours pour l’armée malienne. Le coût total pour la période 2018-2020 de la participation de l’armée luxembourgeoise à l’EUT Mali est estimé à 807.200 €.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.